Petit guide pour démêler les types d’actions privilégiées


Édition du 22 Novembre 2023

Petit guide pour démêler les types d’actions privilégiées


Édition du 22 Novembre 2023

Par Pierre Théroux

(Photo: 123RF)

1) Les différents types d’actions privilégiées

Il existe plusieurs types d’actions privilégiées, chacun assorti de caractéristiques qui sont décrites dans le prospectus, mais les principaux sont les suivants:

Perpétuelles : actions qui ne viennent pas à échéance à une date fixe et qui paient le même montant de dividende à perpétuité ou jusqu’à ce que l’entreprise les rachète. L’émetteur dispose en effet généralement d’une clause de rachat qui lui permet donc de les racheter, s’il le souhaite, ce qui peut être indésirable pour l’investisseur.

À taux révisable : actions dont le taux de dividende est fixe pendant une certaine période (habituellement de cinq ans), après laquelle un ajustement a lieu en fonction des taux d’intérêt en vigueur si les actions ne sont pas rachetées par l’émetteur. Si les taux d’intérêt chutent, la valeur nominale de ces actions chute aussi.

À taux variable : actions payant un dividende qui est ajusté périodiquement, tous les trois mois par exemple, afin de tenir compte de la variation des taux d’intérêt. Ils sont généralement basés sur des taux à court terme, comme les bons du Trésor ou le taux préférentiel bancaire, auquel on ajoute la prime de risque prédéterminée pour le paiement total du dividende.

Convertibles : actions qui comportent une option permettant aux actionnaires de les convertir en une autre série d’actions privilégiées ou en actions ordinaires après une date établie.

 

2) Différence entre les actions privilégiées et les actions ordinaires

Il existe plusieurs différences entre les actions privilégiées et les actions ordinaires. Voici les principales : 

Les dividendes: les détenteurs d’actions privilégiées reçoivent non seulement des dividendes avant ceux qui possèdent des actions ordinaires, mais les actions privilégiées bénéficient aussi généralement d’un rendement en dividende plus élevé. En effet, les dividendes des actions privilégiées sont généralement fixés à un taux prédéterminé en fonction de la valeur nominale. Les dividendes des actions ordinaires sont plus variables et dépendent souvent de la rentabilité de l’entreprise. 

Droit de vote: les détenteurs d’actions privilégiées n’ont pas de droit de vote, alors que les détenteurs d’actions ordinaires en ont.

Appréciation du cours de l’action: les actions privilégiées ne s’apprécient (ou ne se déprécient) pas de la même manière que les actions ordinaires, ce qui entraîne un risque moindre à la baisse, mais aussi un potentiel à la hausse plus limité.

 

3) Une note de P1 à P5

Les actions privilégiées sont évaluées en fonction du risque de crédit, par des agences de notation comme la Dominion Bond Rating Service (DBRS) et Standard & Poor’s Rating, qui leur attribuent une note sur une échelle de P1 à P5.

P1 : Meilleure qualité : les actions privilégiées sont bien protégées par l’actif et la couverture des dividendes est excellente.

P2 : Très bonne qualité : les paiements passés de dividendes ont été respectés et la valeur aux livres des actions privilégiées protège l’investisseur de façon satisfaisante.

P3 : Bonne qualité : les détenteurs d’actions privilégiées sont bien protégés, mais cette protection pourrait diminuer si les conditions du marché devenaient difficiles.

P4 : Qualité moyenne : La protection est satisfaisante, mais le dividende pourrait être remis en question advenant une situation économique difficile.

P5 : Spéculative : La capacité de maintenir une couverture appropriée des dividendes futurs n’est pas assurée.

 

Sources : Claret, Autorité des marchés financiers, Fidelity, RBC et Standard & Poor’s

Sur le même sujet

Trois erreurs à éviter en matière de REER

Mis à jour le 20/02/2024 | Morningstar

Minimisez les impôts et maximisez les rendements.

Investissement 101: les bases pour faire fructifier son argent

Mis à jour le 20/02/2024 | La Presse Canadienne

«J'ai vu trop de gens travailler dur juste pour épargner leur argent "sous le matelas" ou dans un compte d'épargne.»

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour il y a 25 minutes | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Le projet de loi 31 sur le logement est finalement adopté

Le projet de loi a provoqué plusieurs levées de boucliers, particulièrement parce qu’il s’attaque à la cession de bail.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.