PCAA: investisseurs invités à faire pression

Publié le 05/09/2008 à 00:00

PCAA: investisseurs invités à faire pression

Publié le 05/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Dans un courriel envoyé à des centaines de détenteurs de PCAA, M. Hunter fait la liste des dirigeants des entreprises visées.

Des personnalités comme Jean Coutu, président et fondateur de l'entreprise du même nom, Raymond Royer, président et chef de la direction de Domtar, de même que Pierre Shedleur, président-directeur général de la SGF, ne pourront pas rester indifférents au sort des petits détenteurs de PCAA, a soutenu Brian Hunter au cours d'un entretien téléphonique, vendredi.

Les petits porteurs ont conclu avec les firmes qui leur ont vendu du PCAA, Canaccord Capital (TSX:CCI) et Credential Financial, des accords leur permettant de toucher le montant intégral qu'ils y ont investi dès la fin des procédures judiciaires dans ce dossier.

Or, plus tôt cette semaine, plusieurs grandes sociétés ont demandé au plus haut tribunal du pays d'en appeler de la décision de la Cour d'appel de l'Ontario de ne pas remettre en question le plan de restructuration du PCAA du comité présidé par l'avocat torontois Purdy Crawford.

Ce plan accorde une immunité judiciaire aux banques, aux agences de notation de crédit et aux autres acteurs importants dans le dossier, y compris la Caisse de dépôt et placement du Québec. Cette mesure déplaît royalement à Jean Coutu, Domtar, la SGF et les autres dissidents, qui veulent conserver leur droit de poursuivre.

Si la Cour suprême donne raison à ce groupe, les procès se multiplieront, de sorte que les petits investisseurs ne reverront pas la couleur de leur argent avant des années, craint M. Hunter, un ingénieur de Calgary.

Vendredi, les défenseurs du plan Crawford ont déposé leur mémoire devant la Cour suprême, dans lequel ils pressent le tribunal de rejeter la demande de Jean Coutu et compagnie.

Environ 1440 clients de Canaccord et 350 de Credential ont investi dans du PCAA, un type de placement qui a été emporté par la crise hypothécaire américaine, il y a un an. Depuis, le PCAA est gelé. On ignore la valeur qui sera attribuée aux actifs lorsque la négociation reprendra.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'Ă  cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.