Les technos canadiennes assises sur un coussin de 3 800 000 000 $

Publié le 20/10/2010 à 00:00, mis à jour le 20/10/2010 à 13:51

Les technos canadiennes assises sur un coussin de 3 800 000 000 $

Publié le 20/10/2010 à 00:00, mis à jour le 20/10/2010 à 13:51

Par Dominique Beauchamp

Photo : Bloomberg

Les fournisseurs de technologies de pointe sont confortablement assis sur des liquidités colossales qui leur donnent une aura d'invincibilité aux yeux des investisseurs.


C'est le cas aux États-Unis, où les 10 plus importants fournisseurs disposent d'une encaisse totalisant 222 milliards de dollars américains (G$ US), mais aussi au Canada, à une plus petite échelle.


Une analyse réalisée par Les Affaires indique que 21 fournisseurs de technologies canadiens disposent de liquidités totalisant 3,8 milliards de dollars (G$), dont la moitié est dans les caisses du fabricant des appareils intelligents BlackBerry, Research In Motion (RIM). Pour 13 d'entre elles, ces liquidités équivalent à plus du cinquième de leur valeur boursière, une proportion très élevée.


Du capital pour rassurer


Derrière ces millions de dollars se cache la dure réalité des fournisseurs de technologies de petite taille. Pour ces derniers, compter sur un coussin financier est une nécessité. Il leur permet de démontrer à leurs clients et à leurs partenaires qu'ils ont les reins solides.


Certaines entreprises vendent leurs produits et services à peu de clients. Cette dépendance les fragilise et rend leurs résultats trimestriels très volatils. Par exemple, le petit fournisseur de systèmes de surveillance vidéo March Networks, dont l'encaisse de 42,8 millions de dollars (M$) équivaut à 60 % de sa valeur boursière, a réalisé plus du tiers de ses revenus auprès de Walmart au cours du dernier trimestre, clos le 31 juillet. L'entreprise ontarienne vient de redevenir rentable, après avoir connu trois années déficitaires.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Mais à qui appartient vraiment Huawei?

14/05/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Officiellement, Huawei est la propriété de ses employés. Mais deux chercheurs viennent de lever le voile...

Pourquoi Xi Jinping ne renoncera jamais au Made in China 2025

11/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Donald Trump veut démanteler cette politique avec laquelle la Chine veut dominer dans 10 industries.

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.