Les régimes de retraite veulent moins d'actions

Publié le 21/11/2008 à 00:00

Les régimes de retraite veulent moins d'actions

Publié le 21/11/2008 à 00:00

Par François Rochon
Frappés par l'effondrement des marchés boursiers, les régimes de retraite envisagent la diminution de leur exposition aux actions.

Selon une enquête conduite auprès de directeurs des investissements de régimes de retraite européens et canadiens, cette proportion diminuera dès 2009 au profit des obligations, des placements privés, des infrastructures, de l'immobilier, des devises et des fonds de couverture.

Selon le commanditaire du sondage, la société-conseil bfinance, l'exposition aux matières premières, à l'allocation tactique des actifs globaux et à l'investissement socialement responsable devrait croître "significativement" d'ici les trois prochaines années.

Deux directeurs des investissements sur trois disent être actuellement en train de réviser leur stratégie. Trois sur quatre disent vouloir davantage s'appuyer sur des consultants externes, notamment pour l'allocation stratégique des actifs et pour le choix des gestionnaires de portefeuille.

L'enquête a été effectuée en octobre auprès de 30 régimes de retraite de Grande-Bretagne, d'Allemagne, de Suisse, de la Suède et du Canada. Un répondant sur cinq affiche plus de 5 G d'euros d'actifs sous gestion et un sur deux, plus de 1 G$.

Spécialiste de la recherche et sélection de gestionnaires de portefeuille, bfinance est dirigé au Canada par Marc Godin, ex-vice-président Finances et Contrôle à la Banque Nationale, et ex-chef de la direction financière des activités européennes de Télésystème. En entrevue au journal Finance et Investissement en février 2007, Marc Godin indiquait que les clients cibles de bfinance au Canada sont des caisses de retraite ou des fondations qui gèrent des actifs d'au moins 300 M$.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour le 19/06/2019 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

19/06/2019 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.