Les épiciers, un secteur prudent encore bon marché


Édition du 12 Février 2020

Les épiciers, un secteur prudent encore bon marché


Édition du 12 Février 2020

Par Dominique Beauchamp

(Photo: 123RF)

EN PASSANT... Les investisseurs en quête de refuge devraient considérer les épiciers, propose Martin Roberge, de Canaccord Genuity. Le stratège quantitatif, qui craint les lendemains d'une surchauffe en Bourse, préfère le rapport risque-rendement des épiciers à celui d'autres secteurs stables en Bourse. Essentiellement, leur évaluation apparaît raisonnable. Depuis la mi-2019, les épiciers n'ont pas suivi le fort élan boursier, si bien que le ratio cours/bénéfice des 12 prochains mois dépasse de peu la moyenne de la dernière décennie. Cela tranche avec la riche évaluation des exploitants de pipelines et des distributeurs d'électricité, par exemple, dont les généreux dividendes gagnent en valeur lorsque les taux baissent. Plus fondamentalement, les épiciers profitent de l'inflation alimentaire et de la modération des autres dépenses. Cette conjoncture favorable soulève aussi les flux de trésorerie libres, qui financent les rachats d'actions. Historiquement, les épiciers performent mieux que l'indice S&P/TSX lorsque les flux excédentaires augmentent.

 

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.