Les banques courtisent les communautés culturelles

Publié le 28/02/2015 à 09:00, mis à jour le 01/03/2015 à 12:23

Les banques courtisent les communautés culturelles

Publié le 28/02/2015 à 09:00, mis à jour le 01/03/2015 à 12:23

Environ 200 communautés ethniques se côtoient au Québec, et plus d’un Québécois sur 10 est un immigrant. Conscientes du potentiel de clientèle que cela représente, les banques ont à cœur de s’adapter à la diversité croissante de la population.


Sites internet disponibles en plusieurs langues, tarifs spéciaux pour transférer des fonds à l’étranger, assistance téléphonique pour traduire en direct une conversation entre un caissier et un client en 200 langues différentes, cartes-cadeaux Visa et cartes de souhaits en ligne aux couleurs du Nouvel an chinois… Les banques offrent désormais une panoplie de services et de produits pour attirer les personnes issues des communautés culturelles.


Viser les nouveaux arrivants


Parmi elles figurent de nombreux nouveaux arrivants que les banques tiennent à guider dans leurs premiers pas sur le sol québécois. Cet accompagnement passe notamment par un forfait comprenant des transactions illimitées gratuites la première année chez Desjardins ou encore par l’octroi de prêts auto sans antécédents de solvabilité chez TD.


Les institutions financières s’attardent particulièrement à informer les nouveaux arrivants sur le fonctionnement du système financier canadien en distribuant de la documentation et en organisant des conférences gratuites. Ces rencontres permettent aussi d’écouter les communautés culturelles et de mieux cerner leurs attentes.


Des partenariats ont été établis avec des banques étrangères pour permettre aux nouveaux arrivants d’ouvrir un compte avant même leur arrivée au Québec ou pour faciliter les transferts d’argent avec les proches restés au pays. « Nous avons signé des accords avec une banque française et deux institutions marocaines, explique Pierre-Franck Honorin, directeur Nouveaux arrivants et Communautés culturelles au sein du Mouvement Desjardins. Et nous avons ouvert un bureau à Paris. » Quant à la RBC Banque royale, elle a opté pour une présence en Asie en créant un bureau à Beijing.


Des équipes à l’image des clients


Autre moyen pour les banques de s’adapter à la diversité de leur clientèle : embaucher des employés eux-mêmes issus de communautés culturelles. « Ils représentent 16 % de notre personnel, indique Mo Belleus, directeur d’une succursale du Groupe Banque TD à Montréal. Nous cherchons à recruter les meilleurs talents disponibles, mais nous voulons que nos succursales ressemblent aux quartiers dans lesquels elles se trouvent. »



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Future crise financière : trois risques à l'horizon

27/03/2019 | François Normand

BALADO - La dette, le shadow banking et l'isolationnisme de Trump pourraient provoquer ou accentuer une nouvelle crise.

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

OPINION Des « règles du pouce » à revisiter
Édition du 09 Mars 2019 | Hélène Gagné
Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé
Mis à jour le 14/02/2019 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: les gagnants et perdants de la semaine
25/01/2019 | Martin Jolicoeur

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.