Les banques courtisent les communautés culturelles

Publié le 28/02/2015 à 09:00, mis à jour le 01/03/2015 à 12:23

Les banques courtisent les communautés culturelles

Publié le 28/02/2015 à 09:00, mis à jour le 01/03/2015 à 12:23

Environ 200 communautés ethniques se côtoient au Québec, et plus d’un Québécois sur 10 est un immigrant. Conscientes du potentiel de clientèle que cela représente, les banques ont à cœur de s’adapter à la diversité croissante de la population.

Sites internet disponibles en plusieurs langues, tarifs spéciaux pour transférer des fonds à l’étranger, assistance téléphonique pour traduire en direct une conversation entre un caissier et un client en 200 langues différentes, cartes-cadeaux Visa et cartes de souhaits en ligne aux couleurs du Nouvel an chinois… Les banques offrent désormais une panoplie de services et de produits pour attirer les personnes issues des communautés culturelles.

Viser les nouveaux arrivants

Parmi elles figurent de nombreux nouveaux arrivants que les banques tiennent à guider dans leurs premiers pas sur le sol québécois. Cet accompagnement passe notamment par un forfait comprenant des transactions illimitées gratuites la première année chez Desjardins ou encore par l’octroi de prêts auto sans antécédents de solvabilité chez TD.

Les institutions financières s’attardent particulièrement à informer les nouveaux arrivants sur le fonctionnement du système financier canadien en distribuant de la documentation et en organisant des conférences gratuites. Ces rencontres permettent aussi d’écouter les communautés culturelles et de mieux cerner leurs attentes.

Des partenariats ont été établis avec des banques étrangères pour permettre aux nouveaux arrivants d’ouvrir un compte avant même leur arrivée au Québec ou pour faciliter les transferts d’argent avec les proches restés au pays. « Nous avons signé des accords avec une banque française et deux institutions marocaines, explique Pierre-Franck Honorin, directeur Nouveaux arrivants et Communautés culturelles au sein du Mouvement Desjardins. Et nous avons ouvert un bureau à Paris. » Quant à la RBC Banque royale, elle a opté pour une présence en Asie en créant un bureau à Beijing.

Des équipes à l’image des clients

Autre moyen pour les banques de s’adapter à la diversité de leur clientèle : embaucher des employés eux-mêmes issus de communautés culturelles. « Ils représentent 16 % de notre personnel, indique Mo Belleus, directeur d’une succursale du Groupe Banque TD à Montréal. Nous cherchons à recruter les meilleurs talents disponibles, mais nous voulons que nos succursales ressemblent aux quartiers dans lesquels elles se trouvent. »

À la une

Régis Labeaume tire sa révérence

Régis Labeaume ne sollicitera pas un cinquième mandat à la mairie de Québec cet automne.

Construction: une entente possible d'ici le 21 mai?

Des entrepreneurs en construction croient toujours possible de s’entendre avec l’Alliance syndicale d’ici le 21 mai.

Montréal n'est pas en situation de crise du logement, selon Andrée Laforest

La ministre responsable de l’Habitation, Andrée Laforest, estime que Montréal ne vit pas de crise du logement.