Le palmarès des meilleurs FNB

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2014

Le palmarès des meilleurs FNB

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2014

Morningstar présente une liste de 26 fonds négociés en Bourse pour jeter les fondations d'un solide portefeuille diversifié.

L'industrie canadienne des fonds négociés en Bourse (FNB) s'est développée rapidement ces dernières années. Les actifs ont atteint près du double de leur total d'il y a trois ans, soit plus de 60 milliards de dollars. En raison de cette popularité accrue, nous avons assisté à une prolifération massive de produits, et l'on dénombre aujourd'hui environ 300 FNB cotés à la Bourse de Toronto.

Cliquez ici pour consulter le palmarès des meilleurs FNB

Si une sélection grandissante de produits et une concurrence plus forte parmi les fournisseurs sont de bon augure pour les investisseurs, la complexité croissante représente également un défi pour beaucoup d'entre eux. En effet, il est de plus en plus difficile de trier et d'évaluer toutes les options offertes par des sociétés financières de plus en plus nombreuses.

Les FNB ont évolué bien au-delà des indices traditionnels pondérés selon la capitalisation boursière. Il ne suffit plus de savoir à quelle catégorie d'actif ou à quel segment du marché on aimerait participer, il faut aussi décider comment on souhaite se procurer cette participation. En plus des options passives traditionnelles, les investisseurs peuvent choisir parmi une grande variété de stratégies et de facteurs, y compris des indices à faible volatilité, équipondérés, basés sur l'élan, sur la valeur, etc.

Afin de simplifier le processus de sélection, Morningstar a réduit l'univers des FNB disponibles à une courte liste de produits qui couvrent toutes les grandes catégories d'actif. Nous éliminons ainsi le risque de choisir un FNB mal conçu, qui serait inutilement risqué et qui aurait peu de chances de faire ses preuves à long terme.

La liste englobe toute une variété de thèmes boursiers triés selon la taille, le style et la géographie. Elle inclut également divers fonds à revenu fixe qui couvrent les principaux types d'émetteurs et de profils d'échéance. Le but de cette liste est d'offrir à l'investisseur la possibilité de construire un portefeuille mondial bien diversifié en n'utilisant qu'une poignée de FNB provenant des différentes catégories.

Puisqu'il s'agit de la catégorie la plus importante, la liste inclut plus de choix portant sur les actions canadiennes que sur toute autre catégorie. Deux des cinq FNB proposés sont des options traditionnelles, passives et à faible coût, qui comprennent des combinaisons de titres à grande, moyenne et petite capitalisation. On y trouve également un fonds d'actions à grande capitali-sation ultramodique, qui reproduit synthétiquement la participation à un indice. Les deux autres sont des fonds basés sur des stratégies particulières : l'un vise les firmes dont le dividende augmente régulièrement, et l'autre pondère les titres selon quatre facteurs fondamentaux. Ces FNB stratégiques sont considérablement plus coûteux que leurs homologues passifs, il est donc important que les investisseurs soient à l'aise et qu'ils aient confiance en leurs méthodologies respectives avant d'y répartir des capitaux.

À des fins de simplicité, la liste n'offre qu'un choix dans les catégories les plus petites telles que les obligations des marchés émergents ou les obligations de sociétés à court terme. Ces segments du marché représentent habituellement une portion moindre de l'actif total des investisseurs. En fait, un bon nombre d'entre eux devraient éviter d'emblée ces petits segments afin de bâtir un portefeuille diversifié à faible coût qui ne comprenne que les grandes catégories d'actif.

Nous avons tenu compte de plusieurs facteurs dans la création de cette liste, notamment les frais, la constitution des indices, la liquidité et la diversification. Notez que parfois, l'option la moins chère n'est pas nécessairement la plus liquide ni la mieux constituée. Puisqu'il n'existe pas de formule magique pour déterminer la priorité à accorder à chacun de ces facteurs, la décision finale d'inclure ou non un fonds dans la liste doit être qualitative.

La liste contient aussi plusieurs fonds dont le lancement est très récent, et qui n'ont donc pas un historique de rendement bien établi. Cela est dû en partie à la jeunesse de l'industrie des FNB au Canada, mais aussi à l'évolution que cette industrie continue de connaître. Ainsi, certains nouveaux fonds présentent des méthodologies améliorées et des frais inférieurs à ceux de FNB plus anciens qui investissent dans les mêmes catégories d'actif.

La liste ne comprend pas de produits à effet de levier ou à levier inverse ni de produits basés sur d'autres stratégies spéculatives. Bien que de tels FNB aient leur utilité, ils ne conviennent pas en tant qu'éléments constitutifs d'un portefeuille à long terme. La liste est conçue pour les investisseurs, et non pour les spéculateurs à court terme.

Elle ne contient pas non plus de FNB négociés aux États-Unis. Bien que les Canadiens aient accès à ces produits, qui tendent à offrir une liquidité supérieure et des frais moins élevés, très souvent, ceux-ci ne constituent pas le meilleur choix en raison des frais de conversion des devises qui peuvent plus qu'annuler l'avantage des faibles frais.

L'auteur est analyste de fonds négociés en Bourse pour Morningstar.

Cliquez ici pour consulter le palmarès des meilleurs FNB

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour à 17:15 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.