Le Médac s'attaque aux actions à droit de vote multiple

Publié le 25/11/2010 à 13:03, mis à jour le 25/11/2010 à 14:19

Le Médac s'attaque aux actions à droit de vote multiple

Publié le 25/11/2010 à 13:03, mis à jour le 25/11/2010 à 14:19

Par François Normand

Le président du Médac, Claude Béland. Photo : LesAffaires.com

Le Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (Médac) propose de réduire l’influence des actionnaires détenteurs d’actions à droit de vote multiple. Si elle était acceptée, cette proposition réduirait l’influence des propriétaires d’entreprises familiales inscrites en Bourse.

PLUS: Le Médac s'en prend aux filiales des banques dans les paradis fiscaux

Le Médac a dévoilé ce matin à Montréal cette proposition et quatre autres, qui seront débattues et soumises au vote des actionnaires au cours des assemblées annuelles de 2011.

Cette toute nouvelle proposition - qui n¹a jamais été présentée auparavant - sur les actions à droit de vote se lit ainsi :

« Il est proposé que le conseil d¹administration adopte des règles de gouvernance assurant aux actionnaires minoritaires qu¹ils puissent avoir un impact raisonnable sur la destinée et la saine gouvernance de l¹entreprise. »

Cette proposition ne vise pas les banques canadiennes, mais plutôt des entreprises familiales comme Bombardier et Power Corporation.

Si le Médac est autorisé à déposer sa proposition au Québec, ce que devrait permettre la nouvelle Loi sur les sociétés par actions à compter du 14 février 2010, il la présentera aussi auprès des actionnaires de Quebecor, Metro, Jean Coutu, et Alimentation Couche-Tard.


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Mirabel: Airbus Canada se tourne vers la subvention salariale

Il y a 42 minutes | La Presse Canadienne

Airbus Canada a choisi, comme Air Canada, de se tourner vers la subvention salariale d'urgence d'Ottawa.

COVID-19: des employés d'entretien ménager du privé réclament une prime de risque

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

Des travailleurs du privé qui font du nettoyage et de la désinfection en sous-traitance demandent une prime de risque.

Sans vaccin, la vie ne reprendra pas son cours normal dit Trudeau

Les programmes d'aide financière seront-ils reconduits à la fin de cette première vague?