Le FMI prédit une récession sévère aux États-Unis

Publié le 02/10/2008 à 00:00

Le FMI prédit une récession sévère aux États-Unis

Publié le 02/10/2008 à 00:00

Pour évaluer les dégâts possibles, le FMI estime qu’il faut compter sur deux à trois fois plus de pertes de points de croissance que pour une récession normale et sur une récession d’une durée deux à quatre fois plus longue.



Ces estimations s’appuient sur des études économiques portant sur 17 pays développés sur les trente dernières années pendant lesquels 113 crises financières sont intervenues.



Les conditions aggravantes de cette présente crise sont le fait que le marché immobilier américain est de taille gigantesque. D’autre part, la perte de valeur des maisons aux États-Unis devrait affecter sensiblement le comportement d’épargne et de consommations des Américains jouant ainsi un rôle plus large dans la contraction de l’activité économique.



Certains facteurs pourraient mitiger l’impact de la crise. Le FMI relève notamment que les bilans des entreprises non-bancaires étaient plus solides au démarrage de la crise du crédit. D’autre part, la gestion proactive des autorités américaines sous la forme des baisses de taux d’intérêts et d’actions pour soutenir la liquidité devraient soutenir le marché immobilier.

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

16:42 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.