L'histoire d'un cassé devenu riche


Édition du 17 Janvier 2015

L'histoire d'un cassé devenu riche


Édition du 17 Janvier 2015

Par Stéphane Rolland

Passer de cassé à riche, c'est possible. Après avoir fait faillite, Alexandre Cormier* a corrigé le tir et réussi à accumuler un actif équivalant à 3 fois ses revenus à seulement 35 ans. Le consultant en informatique d'une grande société québécoise nous raconte comment il y est parvenu.

À lire aussi:
Riches, mais cassés
Cinq destructeurs de richesses à neutraliser

Lors de sa faillite, il y a 15 ans, Alexandre n'était pas encore ce qu'on considère une personne fortunée, mais il avait un bon salaire pour un jeune de 20 ans, raconte-t-il, assis dans un fauteuil de son chic condo. «Je travaillais chez Bell à temps plein et je faisais 30 000 $ à l'époque», se souvient celui qui en fait 130 000 $ aujourd'hui. «C'est beaucoup à cet âge.»

Malgré tout, son train de vie le conduit tout droit à la faillite. «Je n'arrivais même plus à régler le paiement minimum de ma carte de crédit, se souvient-il. J'étais étouffé.»

Cette expérience aura donné à Alexandre le choc nécessaire pour faire un virage à 180 °. Il vit sans crédit, fait son budget et limite ses dépenses. C'est la rencontre de son conjoint, sept ans plus tard, qui lui donnera son véritable élan financier. «Il était le contraire de celui que j'étais à l'époque de ma faillite, décrit-il. C'était un super épargnant : il ne s'était jamais gâté ; il n'avait jamais voyagé. Même aujourd'hui, il m'aide encore à épargner et je l'aide à en profiter un peu.»

À lire aussi:
Riches, mais cassés
Cinq destructeurs de richesses à neutraliser

À la une

La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 350 points

Mis à jour il y a 57 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine aussi dans le rouge, déprimée par les taux obligataires.

Bourse: les gagnants et les perdants du 29 mai

Mis à jour il y a 6 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes