Investissement: les femmes moins confiantes que les hommes

Publié le 16/09/2014 à 12:35

Investissement: les femmes moins confiantes que les hommes

Publié le 16/09/2014 à 12:35

Photo; Shutterstock

Les femmes canadiennes doutent plus d'elles-mêmes que les hommes lorsqu’elles investissent, selon un sondage produit pour BMO Ligne d’action. D’après l’étude, 68% des femmes se sentent en confiance en investissant, contre 83% des hommes.

Parmi les motifs contribuant au manque de confiance de ces femmes en matière d'investissement, les sondés ont soutenu à 83 % que ce domaine est vu comme un rôle d'homme, à 58% que la société soutient moins les femmes que les hommes et à 48% que les placements intimident les femmes.

«L'histoire et la société n'ont pas traité les hommes et les femmes de manière égale en ce qui a trait à l'investissement. Les temps changent. Les femmes contrôlent actuellement le tiers de toute la richesse nord-américaine et ce rapport croît de 8% annuellement», soutient Julie Barker-Merz, présidente, de BMO Ligne d'action.

Le sondage révèle également 60% des femmes canadiennes souhaiteraient placer leur argent dans des endroits sûrs, comparativement à 44% des hommes. Les femmes seraient plus enclines à demander conseils lorsqu'il s'agit d'investissement. Les répondantes le font à 33% et les répondants à 15%.

L'étude pancanadienne a été effectuée en ligne auprès de 1308 adultes canadiens les 3 et 4 septembre pour BMO Ligne d'action par la firme Pollara.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.