Importante rentrée d'argent : l'investir maintenant ou plus tard ?


Édition du 09 Septembre 2017

Importante rentrée d'argent : l'investir maintenant ou plus tard ?


Édition du 09 Septembre 2017

Allez jusqu’au bout et vous atteindrez l’allocation d’actif qui produira éventuellement les rendements dont vous avez besoin pour financer vos projets de vie et de retraite.

Héritage, transfert de régime de retraite, vente de propriété, gain inattendu : avez-vous une importante rentrée d'argent en vue ? Si oui, nul doute que vous vous demandez quel sera le meilleur moment pour l'investir. Vaut-il mieux déployer tout votre capital d'un coup ou plutôt entrer dans le marché par étapes ? Des analystes de Vanguard se sont penchés sur la question1.

Investir une somme importante par étapes

Plusieurs ont recours aux achats périodiques pour investir dans un même placement, notamment pour contribuer à leur REER chaque mois. Ils bénéficient ainsi d'un coût moyen d'achat sur leurs positions et restent disciplinés, que la Bourse monte ou baisse.

L'analyse de Vanguard s'attarde toutefois à un contexte différent : celui où l'investisseur a déjà un portefeuille équilibré (par exemple, 60 % d'actions et 40 % d'obligations) auquel il désire ajouter une somme substantielle. En répartissant mensuellement l'achat de chaque position sur 12 mois, l'investisseur opte pour une stratégie qui, espère-t-il, réduira son risque et lui évitera des regrets advenant un recul important de la Bourse à court terme. Aussi logique que cette approche puisse paraître, cet investisseur aura obtenu des rendements inférieurs dans la majorité des périodes et des marchés observés.

Des résultats semblables dans des marchés différents

En comparant le rendement des moyennes mobiles de 12 mois d'un portefeuille équilibré (60-40) aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie sur un achat unique à une série d'achats mensuels étalés sur un an, on se rend compte que l'investissement en une étape s'est avéré plus profitable deux fois sur trois. L'écart atteignait 2,39 % sur le marché américain, 2,03 % au Royaume-Uni et 1,45 % en Australie.

Ces résultats n'ont pas étonné les analystes, pour qui l'écart favorable sur le placement unique est la prime récompensant l'investisseur pour avoir pris des risques accrus en s'exposant au marché plus longtemps. Ils suivent aussi la logique de la théorie financière, qui soutient que les liquidités exposées au marché des actions et des obligations procurent historiquement des rendements supérieurs à ceux sur l'encaisse.

Les résultats auraient-ils été différents si le capital avait été déployé sur une période différente de celle de 12 mois ? Non. L'analyse du marché américain a montré que le placement unique a mieux performé 64 % du temps par rapport à des achats égaux étalés sur six mois et 92 % du temps par rapport à une série de 36 achats mensuels.

On peut aussi se demander si une allocation d'actif différente de celle analysée (60-40) aurait conduit à d'autres conclusions. La réponse est non !

Que faire quand l'estomac est plus fort que la raison ? Votre plan d'action.

Au-delà des probabilités, des statistiques et des moyennes, le meilleur placement que vous puissiez faire est celui qui vous permet de bien dormir. Si l'idée d'investir un gros montant en une fois vous donne des crampes d'estomac, voyons comment vous pouvez, en investissant périodiquement, vous offrir à la fois un confort psychologique et une protection contre un recul à la Bourse.

1.

Étalez vos achats périodiques en actions et en obligations sur une période maximale d'un an.

2.

Investissez le même montant dans les mêmes positions le même jour d'un mois à l'autre.

3.

Ne mettez pas en doute votre choix d'investir d'une fois à l'autre, peu importe les prophètes de malheur. Le déploiement de votre capital doit être systématique et non pas le fruit de décisions individuelles qui risquent de vous faire remettre en question votre stratégie chaque fois.

4.

Considérez les frais liés aux achats périodiques. Certains produits n'exigent pas de frais pour de multiples achats, par exemple, les fonds communs de placement. Vous pouvez aussi procéder dans le cadre d'un compte à honoraires exempt de frais de transactions et investir aussi bien dans les fonds négociés en Bourse que dans des titres individuels, selon votre préférence.

Cette approche d'investissement par étapes requiert beaucoup de discipline de votre part. Si vous arrêtez en chemin, il en résultera une allocation d'actif plus conservatrice en raison du niveau de liquidités supérieur. Cela réduira le rendement espéré de votre portefeuille pour un certain temps, voire à jamais. Allez plutôt jusqu'au bout et vous atteindrez de nouveau l'allocation d'actif qui convient à votre profil et qui produira éventuellement les rendements dont vous avez besoin pour financer vos projets de vie et de retraite. la

1. Daniel B. Berkowitz, Andrew Clarke, Christos Tasopoulos et Maria Bruno, «Invest Now or Temporarily Hold Your Cash», Vanguard, 31 mai 2017.

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.