De belles surprises parmi les sociétés québécoises

Publié le 16/11/2009 à 08:00

De belles surprises parmi les sociétés québécoises

Publié le 16/11/2009 à 08:00

Par Marie-Claude Morin

Quebecor, Saputo, Cascades, Dorel, SNC-Lavalin et Groupe BMTC ont récemment surpris de belle façon le marché avec leurs résultats trimestriels, lesquels ont fait bondir leur titre en Bourse.

" Il y a actuellement peu d'attentes sur le marché et plusieurs titres sont sous- évalués. Les belles surprises entraînent donc de fortes appréciations ", dit Christine Décarie, vice-présidente du Groupe Investors.

Les gains boursiers pendant la semaine du 2 novembre, durant laquelle ces entreprises ont publié leurs résultats, sont considérables pour Quebecor (17,1 %), Cascades (17,3 %), Dorel (13,8 %) et Saputo (11,7 %). Les titres de Groupe BMTC (9,1 %) et de SNC-Lavalin (8,2 %) ont eux aussi bien progressé. Sur la même période, l'indice torontois S&P/TSX a gagné 2,9 %.

Les entreprises ont particulièrement surpris au chapitre des réductions de coûts. " Les entreprises fournissent peu d'informations sur les réductions de coûts qu'elles tentent de réaliser ", explique Werner Muehlemann, vice-président et gestionnaire chez Intact Gestion de placements. " Le marché avait aussi sous-estimé la reprise ", ajoute-t-il.

Les sociétés québécoises ne font pas bande à part : 80 % des entreprises américaines ont dépassé les attentes au troisième trimestre.

Des évaluations bonifiées

Avec les bonnes nouvelles viennent des évaluations plus positives. " Les multiples d'évaluation se rapprochent des moyennes normalisées ", analyse M. Muehlemann.

Les analystes n'ont toutefois pas encore modifié leurs multiples d'évaluation, sauf pour Dorel. Scotia Capitaux évalue maintenant le titre du fabricant de bicyclettes et d'articles pour enfants à 10 fois le bénéfice prévu en 2010, plutôt que 9 fois; la Financière Banque Nationale bonifie aussi son multiple d'évaluation sur Dorel, de 8 à 9 fois le bénéfice prévu l'an prochain.

Par contre, les analystes ont en général augmenté leurs prévisions de bénéfices sur les sociétés québécoises pour le quatrième trimestre de 2009 et la prochaine année afin de tenir compte des récentes données.

Par conséquent, les cours cibles sont plus ambitieux. Par exemple, Genuity relève sa cible sur Quebecor de 27 à 32 $, alors que CIBC fait passer la sienne de 27 à 29 $.

Améliorer les ventes : la clé en 2010

Des surprises peuvent encore survenir au quatrième trimestre de 2009 et au premier de 2010. Les entreprises québécoises devront par la suite accroître leurs ventes pour poursuivre leur rebond en Bourse, dit Mme Décarie. " Mais les signaux sont encourageants; on voit déjà une légère progression des revenus dans certains cas. "

M. Muehlemann croit que le troisième trimestre sera le dernier où les mesures de réduction de coûts permettront de surprendre. Selon lui, une nouvelle bonification des multiples exigera une reprise des ventes ou une amélioration durable de la marge bénéficiaire.

Soulignons que les surprises de la semaine dernière ne sont pas limitées aux réductions de coûts.

Par exemple, chez Cascades, des volumes d'expédition plus importants ont compensé la baisse des prix de vente, la hausse du coût de la fibre recyclée et la vigueur du huard. L'entreprise a présenté le bénéfice avant amortissement, intérêts et impôts le plus élevé de son histoire, à 127 millions de dollars.

Chez Quebecor, la croissance continue de Vidéotron compense les difficultés de Sun Media et de TVA.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...