Cryptomonnaies: un nouveau cas de sollicitation illégale

Publié le 27/07/2018 à 06:00

Cryptomonnaies: un nouveau cas de sollicitation illégale

Publié le 27/07/2018 à 06:00

Par Conseiller

Un ex-gérant de bar de Trois-Rivières a écopé de pénalités de 5 000 $ pour avoir sollicité illégalement des investisseurs sur Internet afin d’investir dans des cryptomonnaies.

La sanction a été imposée en mai à la suite d’une entente entre l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’intimé, a annoncé l’AMF cette semaine.

Jacques Simard a ainsi reconnu avoir appelé les internautes à lui confier des fonds pour les faire fructifier grâce à des investissements dans les cryptomonnaies par le biais de son site web www.mocaja.com, ainsi que la chaîne YouTube et la page Facebook du même nom.

«Ne mettez pas vos investissements entre de mauvaises mains», disait-il notamment sur son site web, alors qu’il s’adonnait lui-même à de la sollicitation illégale en toute connaissance de cause.

Il a notamment envoyé une vidéo à une enquêteuse de l’Autorité, opérant sous une identité fictive, dans laquelle il reconnaissait ne pas détenir le titre de courtier, mais disait vouloir régulariser sa situation bientôt, selon la preuve soumise par l’AMF.

Jacques Simard n’a pas reçu un sou du public investisseur dans cette affaire.

> Lire la suite sur Conseiller.ca

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bénéficiaires de la PCU, préparez-vous déjà à payer de l'impôt, disent des experts

« Mon premier conseil consisterait à rappeler aux gens que (la PCU) est un avantage imposable ».

À surveiller: Stingray, Lassonde et Financière CI

Que faire avec les titres de Stingray, Lassonde et Financière CI? Voici quelques recommandations d'analystes.

Le déficit commercial canadien croît plus que prévu en juin

10:48 | AFP

Malgré tout, les échanges commerciaux restent bien en dessous des niveaux de février.