Cinq façons d'économiser sur vos impôts en 2022

Offert par Les Affaires

Publié le 01/02/2022 à 11:53

Cinq façons d'économiser sur vos impôts en 2022

Offert par Les Affaires

Publié le 01/02/2022 à 11:53

Il est malavisé de retarder le moment de penser à votre situation fiscale. (Photo: 123RF)

Avoir une bonne compréhension de la planification fiscale maintenant peut vous faire économiser des impôts dans un an, quand vous ferez votre déclaration pour 2022. 

L’année 2022 est bien avancée, mais l’attention de la plupart des contribuables demeure fixée sur les questions fiscales se rapportant à l’année dernière. Après tout, il reste à peine un mois pour effectuer une cotisation au REER qui sera déductible des impôts de 2021. Et peu de temps après, le moment sera venu de penser à remplir votre déclaration d’impôt pour 2021. 

Il est toutefois malavisé de retarder le moment de penser à votre situation fiscale. Avoir une bonne compréhension de la planification fiscale maintenant peut vous économiser des impôts dans un an. Sans compter que cela vous mettra sur les rails pour penser à une solide planification à long terme. Voici cinq éléments généraux d’épargne à envisager avant de s’engager davantage dans l’année. 

 

1. Investissez en gardant l’œil sur la manière dont les revenus et les gains sont imposés

Les types principaux de revenus de placement (intérêts, dividendes et gains en capital) sont imposés de différentes façons. Alors, sur le long terme (à supposer que l’on ait fait un placement solide qui correspond à sa tolérance au risque et ses objectifs d’épargne), il peut vraiment être payant de songer au montant que l’on devra payer pour un dépôt, une obligation, une action, un fonds commun ou un bien immobilier quelconque. 

Le point de départ est que les gains en capital sont généralement imposés à un taux plus faible que les dividendes et les intérêts. Toutefois, il y a des écarts selon la tranche d’imposition et la province de résidence

Si vous comptez faire un gros achat comme une maison plus chère ou une résidence secondaire, peut-être conviendrait-il de convertir un placement en actions en quelque chose de plus liquide comme un dépôt à terme ou une obligation à échéance courte. À l’approche de la retraite, il va falloir que vous commenciez à vous tourner vers la préservation du capital, tout en maintenant suffisamment de croissance dans votre portefeuille pour vous assurer que vous aurez plus tard suffisamment de revenus, ou pour que vous puissiez laisser quelque chose à vos héritiers.

 

2. Utilisez pleinement les instruments d’aide fiscale 

Bien qu’il y ait relativement peu d’abris fiscaux offerts au Canadien moyen, la plupart des gens ont accès à deux d’entre eux qui sont précieux: le Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et le compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Le REER offre une combinaison de cotisations déductibles d’impôt et d’imposition différée sur le long terme. Même si nous avons sérieusement entamé l’année 2022, vous avez le droit de cotiser pendant les 60 premiers jours de l’année à un REER qui sera déductible au titre de l’exercice fiscal 2021. Pour cette année, la date limite sera le 2 mars. Si vous l’avez déjà fait, pourquoi ne pas prendre de l’avance sur votre cotisation de 2022 et créer ainsi plus tôt des économies supplémentaires qui pourront être fructifiées sans être immédiatement imposées? La limite de cotisation pour 2022 passe de 27 230$ en 2021 à 29 210$ cette année. N’oubliez pas que tous les montants inutilisés les années passées s’accumulent pour ouvrir des droits à cotisation cumulés que vous pourrez utiliser à tout moment jusqu’à ce que vous mettiez fin à votre régime, au plus tard l’année de vos 71 ans. 

C’est aussi un moment clé pour les détenteurs d’un CELI. Non seulement vous avez le droit d’investir 6000$ de plus dans votre compte (vos droits à cotisation augmentent le 1er janvier de chaque année), tous les montants retirés de votre CELI en 2021 peuvent être réinvestis dans votre compte en 2022, parce que les droits à cotisation sont rétablis à concurrence des retraits effectués. 

Il y a un troisième véhicule attrayant d’aide fiscale à envisager si vous êtes parent ou grand-parent de jeunes enfants: le Régime enregistré d’épargne-études. Plus vous commencez à cotiser tôt, plus vous aurez d’argent à votre disposition pour les études supérieures qu’un enfant suivra éventuellement. Il y a plusieurs types de régimes disponibles, avec divers degrés de souplesse pour placer l’argent et utiliser l’économie ainsi réalisée. 

 

3. Si c’est faisable, considérez des dettes déductibles d’impôt

Les intérêts payés sur une hypothèque domiciliaire ou un prêt automobile personnel ne sont pas déductibles, à la différence des frais payés pour un prêt d’investissement ou une dette liée à une activité d’affaires. Si vous comptez acheter des titres ou d’autres investissements cette année, songez à emprunter l’argent qu’il vous faut et à utiliser l’argent que vous aviez initialement affecté à votre investissement pour rembourser une hypothèque ou un prêt personne. De cette façon, le nouvel intérêt sera déductible, et vous paierez moins d’intérêt non déductible sur votre dette personnelle. 

Assurez-vous toutefois que vous aurez sollicité les conseils d’un professionnel avant d’agir, car l’éligibilité à un prêt d’investissement suit des règles strictes. Pour vos autres dettes personnelles, comme celle d’une carte de crédit que vous repoussez d’un mois à l’autre à des taux d’intérêt exorbitants, établissez comme objectif prioritaire de rembourser chaque mois l’argent que vous devez. S’il faut absolument qu’il vous reste un solde, songez à en transférer le montant à une ligne de crédit, dont le taux d’intérêt est habituellement beaucoup plus bas.

Mais faites très attention, car ce n’est pas une option qui est offerte à tout le monde. Comme nous met en garde Christine Benz, directrice des finances personnelles à Morningstar, «emprunter de l’argent pour investir est peut-être quelque chose où s’engagera un négociateur averti, mais en général cela ajoute un risque, une complexité et des coûts supplémentaires de gestion de comptes pour les petits investisseurs — et je ne le conseille pas.» 

 

4. Faites du revenu une affaire de famille 

Una pratique appelée partage du revenu peut occasionner des économies fiscales importantes. À supposer qu’il y ait une différence significative entre le revenu des deux partenaires, prenez des dispositions pour que ce soit le partenaire au revenu le plus bas qui reçoive (à un taux d’imposition plus faible) le revenu supplémentaire qui, sans cela, serait dévolu au partenaire au revenu plus élevé. 

La forme la plus élémentaire de partage du revenu s’applique au paiement des hypothèques et à d’autres factures domiciliaires que réglera la personne au plus élevé, permettant ainsi à l’autre de faire de nouveaux placements, et de payer par la suite moins d’impôt sur le revenu et les gains en capital. Si vous avez une affaire familiale, les salaires peuvent en être payés à votre partenaire et à vos enfants, du moment qu’il s’agit d’un travail légitime et que les montants sont raisonnables. 

Mais il y a quand même des règles strictes à observer. N’oubliez pas que si vous transférez des placements existants à votre partenaire, tous les revenus et les gains en capital vous reviendront et que c’est vous qui serez imposable. So vous vendez un placement à votre partenaire à sa juste valeur, vous paierez l’impôt sur les gains en capital, mais ce sera votre partenaire qui sera imposable sur les gains ou le revenu futurs. Vous pouvez prêter de l’argent à votre partenaire dans le but de l’investir sans déclencher les règles d’attribution au moment que vous faites payer sur ce prêt un intérêt réaliste. 

 

5. Payez vos acomptes provisionnels en temps voulu 

Les investisseurs et les personnes établies à leur compte doivent obtempérer si des paiements échelonnés leur sont demandés. 

La plupart des personnes employées paient un impôt sur le revenu lors des versements de leur salaire sous forme de déductions à la source. Mais pour beaucoup d’autres personnes, notamment celles qui sont établies à leur compte, l’impôt devra être payé de façon échelonnée, à quatre périodes de l’année. 

Si votre impôt net à payer est d’au moins 3 000 $ en 2022 comme cela a été le cas en 2021 ou 2020, vous serez mis en demeure de faire des paiements échelonnés cette année. (Au Québec, ces versements sont dus lorsque les montants imposables au plan fédéral ou provincial sont d’au moins 1 800 $.) 

Les tiers provisionnels sont dus le 15 mars, le 15 juin le 15 septembre et le 15 décembre. 

Les contribuables qui, selon l’ARC, devront probablement payer par versements échelonnés en 2022 recevront un avis de rappel en février pour les paiements dus en mars et en juin. Les montants calculés par les services fiscaux reposent sur l’impôt dû pour 2020. 

Un autre rappel est envoyé en août 2022 pour septembre et décembre, et les montants à payer se fondent sur les obligations fiscales des intéressés au cours de l’année 2021.

Vous n’aurez pas nécessairement à payer les montants fixés dans les avis de rappel (encore que, si vous le faites, vous ne prendrez pas le risque d’une pénalité pour paiement en retard si le montant dû s’avère plus important. Vous aurez alors le choix de payer l’impôt dû sur la base de votre estimation pour 2022, ou de vos paiements pour 2021. Pour toutes informations complémentaires, référez-vous au site web de l’ARC.  

 

Par Matthew Elder

Sur le même sujet

Le CELI de Marie-Michèle Filion: la planche de salut

Édition du 15 Juin 2022 | Jean Décary

PLEINS FEUX SUR MON CELI. La maladie qui a frappé son père, alors qu’elle n’avait que 12 ans, va fortement la secouer.

Accès à la propriété: Québec harmonise ses incitatifs fiscaux à ceux d'Ottawa

L’outil privilégié sera le compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.