Changer de banque pour le meilleur... sans le pire

Offert par Les affaires plus


Édition de Février 2014

Changer de banque pour le meilleur... sans le pire

Offert par Les affaires plus


Édition de Février 2014

Par Didier Bert

Des frais élevés, des interlocuteurs qui changent souvent, un conflit commercial... Les raisons ne manquent pas pour donner l'envie de changer d'institution financière.

Les frais bancaires sont une source d'agacement pour bien des clients, et 40 % des Canadiens disent être contrariés par les frais élevés qu'ilspaient à leur banque, indique un sondage mené par First Ontario Credit Union. Si vous trouvez que votre banque vous coûte trop cher, commencez par magasiner les mêmes services dans d'autres institutions financières. Profitez-en pour faire la mise à jour de vos besoins actuels. L'Agence de la consommation en matière financière du Canada propose des outils de sélection de forfaits bancaires et de comptes d'épargne sur son site Web, www.acfc.gc.ca.

Pendant votre magasinage, incluez votre banque actuelle : votre insatisfaction découle peut-être de votre négligence.

Certaines banques offrent des remises quand vous détenez plusieurs produits. D'autres offrent des ristournes aux clients qui réalisent de nombreuses opérations. Méfiez-vous des promotions temporaires, dont vous ne profiterez que pendant quelques mois.

Mis à part l'allègement de vos frais bancaires, une autre bonne raison de changer de banque est la rupture du lien de confiance. Quand ce lien est brisé et que vos recherches vous montrent qu'une autre banque peut vous offrir bien plus sur ce plan, n'hésitez pas à sauter le pas. Au-delà des campagnes de publicité, fiez-vous au bouche à oreille.

Comment s'y prendre ?

1 Ouvrez le nouveau compte. On vous demandera un dépôt initial.

Soyez prévoyant ! Vous devez disposer de fonds suffisants dans l'ancien compte et dans le nouveau, le temps de transférer toutes vos activités courantes d'un compte à l'autre.

Ne soyez pas trop optimiste : il y aura probablement quelques ratés. Raison de plus pour laisser un montant d'argent dans l'ancien compte, avant de le clôturer dans quelques mois, quand vous serez certain qu'il est devenu réellement inactif.

2 Demandez que vos moyens de paiement (codes Internet, chèques, cartes de débit et de crédit) vous soient remis au plus vite.

3 Créez un lien électronique entre vos deux comptes, afin de pouvoir transférer facilement votre argent de l'un à l'autre quand ce sera nécessaire.

4 Déterminez les paiements préautorisés effectués à partir de l'ancien compte. Vous ne pourrez pas le fermer tant que ces paiements seront demandés. Attention, il ne suffit pas de vérifier vos dépenses du dernier mois. Si certains frais sont prélevés tous les six mois, évitez que les demandes soient refusées : votre fournisseur pourrait vous facturer des frais supplémentaires.

5 Redirigez vos revenus vers le nouveau compte. Si vous êtes payé par dépôt direct, mentionnez le changement de vos coordonnées bancaires à votre employeur, ou à vos clients si vous êtes travailleur autonome. Ne négligez aucune source de revenus (pension de retraite, versements d'intérêts, etc.). Si vous attendez un remboursement d'impôt, ce serait dommage de ne pas pouvoir le recevoir faute d'avoir informé les administrations fiscales...

6 Redirigez les paiements automatiques vers le nouveau compte. Cela peut prendre plusieurs semaines, le temps que vos fournisseurs traitent vos demandes. Plusieurs banques sont si heureuses d'accueillir un nouveau client qu'elles offrent de transférer ces opérations à sa place, sans frais ! Elles proposent aussi de faire fermer l'ancien compte chez leur concurrente. Réfléchissez bien à cette option : il vaut mieux conserver l'ancien compte quelques mois de plus.

7 Attendez quelques mois avant de fermer l'ancien compte. Et quand vous le ferez, prévenez la banque que vous la quittez ! Cela vous évitera de payer des frais ultérieurs que les banques ne manquent pas de facturer aux titulaires de comptes inactifs... Même si la vôtre n'oubliera pas de réclamer jusqu'à 20 dollars de frais de fermeture.

Comment transférer...

...vos prêts hypothécaires

Votre ancienne banque vous facturera des pénalités si votre prêt hypothécaire est fermé. Habituellement, votre nouvelle banque vous proposera de vous rembourser une partie de ces frais. Et si votre prêt est ouvert, vous pouvez le rembourser sans frais avant de rejoindre votre nouvelle banque, où vous pourrez contracter un nouveau prêt.

...vos placements financiers

Il n'est pas toujours possible de les transférer d'une banque à l'autre. Vous devrez les vendre pour en racheter dans votre nouvelle banque. Évidemment, des frais vous seront facturés pour cette opération. Il peut être bon d'attendre leur échéance pour récupérer votre argent en économisant des frais d'opération.

...vos polices d'assurance

Vous devez attendre leur échéance pour les remplacer. Mais ne souscrivez pas les yeux fermés des protections offertes par votre nouvelle banque ! Veillez à ce que les garanties offertes correspondent à vos besoins actuels. L'assurance vie ne peut pas être transférée, mais vous pouvez souscrire une police supplémentaire au besoin.

L'assurance-dépôtS : une bonne raison de diversifier ses comptes

En cas de faillite bancaire, la Société d'assurance-dépôts du Canada (SADC) assure jusqu'à 100 000 dollars par personne, par banque. Depuis 1967, 43 institutions financières ont fait faillite, et tous les épargnants ont été remboursés dans la limite prévue par la SADC. Les membres du Mouvement Desjardins sont protégés pour le même montant par l'Autorité des marchés financiers. Autant dire que vous avez intérêt à répartir vos économies dans plusieurs banques si vos avoirs dépassent ce montant. Vous bénéficierez ainsi de cette assurance pour chacun de vos comptes !

10 % - Pourcentage de Canadiens qui ne veulent pas changer de banque parce qu'ils ne veulent pas s'embarquer dans des opérations complexes. Source : Sondage de First Ontario Credit Union

61 % - Pourcentage de Canadiens qui se disent prêts à quitter leur institution financière pour une autre si cette dernière leur offrait des récompenses personnalisées. Source : EY

62 % - Au Québec, 62 % de la population fait affaire avec la même banque depuis plus de 15 ans. Source : Sondage du cabinet d'audit EY

7,5 % - Pourcentage de Français qui changent de banque chaque année. Cela représente 1 client sur 13. Source : UFC Que Choisir

4 millions - Nombre de Canadiens qui ont changé d'institution financière au cours des cinq dernières années. Source : EY

À suivre dans cette section

Sous le capot de Tesla
Édition du 23 Septembre 2020 | Stéphane Rolland

À la une

L'investissement de Québec dans l'A220 pique encore du nez

Il y a 53 minutes | La Presse Canadienne

L’investissement effectué par Québec dans l'A220 vaut environ cinq fois moins que ce qui a été allongé.

À surveiller: Drone Delivery Canada, Bombardier, Palantir

Que faire avec Drone Delivery Canada, Bombardier et Palantir? Voici quelques recommandations d’analystes.

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais: