CELI: l'outil reste méconnu par plus d'un Canadien sur quatre

Publié le 04/05/2015 à 10:30

CELI: l'outil reste méconnu par plus d'un Canadien sur quatre

Publié le 04/05/2015 à 10:30

Photo: Shutterstock

Plus d'un quart (28 %) des Canadiens connaissent mal le fonctionnement du compte d'épargne libre d'impôt (CELI), et seulement 56% des répondants savent que le nouveau plafond de cotisation au CELI a été porté à 10 000$, révèle un sondage mené par Tangerine.

Selon le sondage, 51% des répondants ont indiqué avoir un CELI. Toutefois, seuls 14 % d'entre eux ont été capable de nommer la date d'entrée en vigueur du changement lié au plafond de cotisation, qui est le 1er janvier 2015.

Lisez également CELI: un cadeau inestimable pour les investisseurs boursiers
Lisez également nos réponses à vos questions sur le CELI

Parmi les titulaires de CELI sondés, 31% ignoraient qu'il est possible de reporter les droits de cotisation inutilisés des années antérieures, et 31 % ne savaient pas qu'ils pouvaient cotiser à leur CELI en tout temps pendant l'année.

Ainsi, 62% des titulaires de CELI sondés ont indiqué qu'ils cotisaient à leur compte une seule fois par année. Parmi ces cotisants, 38 % ont indiqué utiliser le CELI pour épargner en vue de leur retraite, et 42% ont signalé avoir atteint le plafond de cotisation du compte. Toutefois, lorsqu'ils étaient questionnés sur leur volonté de cotiser au maximum de la nouvelle limite de 10 000 $, ce pourcentage a chuté à 30%.

Concernant les Canadiens n'ayant pas de CELI, 9% ont indiqué qu'ils envisageaient en ouvrir un au cours de l'année, alors que 40 % étaient indécis. Plus de la moitié des répondants, soit 51%, ne prévoient pas ouvrir de CELI cette année. Parmi ceux-ci, 66% ont indiqué qu'ils ne le feront pas par manque de fonds.

Le sondage a été effectué en ligne, les 27 et 28 avril 2015, auprès de 1 509 adultes canadiens membres auprès de membres du panel du Forum Angus Reid. Les résultats ont été pondérés statistiquement en fonction du niveau de scolarité, de l'âge, du sexe et de la région (et, au Québec, de la langue), d'après les données du recensement canadien afin que l'échantillon soit représentatif de l'ensemble de la population adulte du Canada.

À la une

Régis Labeaume tire sa révérence

Régis Labeaume ne sollicitera pas un cinquième mandat à la mairie de Québec cet automne.

Construction: une entente possible d'ici le 21 mai?

Des entrepreneurs en construction croient toujours possible de s’entendre avec l’Alliance syndicale d’ici le 21 mai.

Montréal n'est pas en situation de crise du logement, selon Andrée Laforest

La ministre responsable de l’Habitation, Andrée Laforest, estime que Montréal ne vit pas de crise du logement.