Actions privilégiées : une deuxième dégringolade en sept ans


Édition du 12 Septembre 2015

Les investisseurs apprennent encore à leurs dépens que les actions privilégiées ne sont pas les placements tranquilles qu'on croit. Bien que le dividende élevé de ces actions s'apparente au coupon d'une obligation, les investisseurs oublient à quel point ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Transat affiche une perte de 49,6 millions $ au dernier trimestre

La perte s’élève à 1,32 $ par action diluée pour le trimestre clos le 31 janvier.

Ce gestionnaire de Montréal réalise un 40e bon coup

Morgan Stanley offre 1,1 milliard comptant pour Solium Capital. Stephen Takacsy double son argent en deux ans.

À la une

Wow Air au bord du gouffre

16:02 | AFP

Icelandair renonce à acheter sa compatriote Wow Air, en grandes difficultés financières.

Comment calculer les taxes?

22/03/2019 | Alain McKenna

La question peut sembler simple, mais elle peut aussi s’avérer plus complexe qu’on ne le croit.

Lancement du service de vidéo sur demande d'Apple en direct

Voici ce qu'il faut savoir sur ce nouveau service: