25 titres pour les chasseurs d'aubaines

Publié le 12/02/2010 à 18:00

25 titres pour les chasseurs d'aubaines

Publié le 12/02/2010 à 18:00

slide-image

Ian Cooke recommande :

Ian Cooke est gestionnaire chez QV Investors

Ian Cooke recommande :
slide-image

Pierre Bernard recommande :

Pierre Bernard est gestionnaire chez IA Clarington

Pierre Bernard recommande :
slide-image

Irwin Michael recommande :

Irwin Michael est président des fonds ABC

Irwin Michael recommande :
slide-image

Benjamin Horwood recommande :

Benjamin Horwood est président de Value Contrarian Asset Management

Benjamin Horwood recommande :
Par Dominique Beauchamp

Le repli de 8 % des Bourses nord-américaines depuis la mi-janvier invite à la chasse aux aubaines. Celles-ci sont toutefois rares, compte tenu du rebond de 58 % des Bourses depuis mars 2009. Cependant, certains amateurs de titres sous-évalués trouvent encore des fruits mûrs à cueillir dans des industries peu populaires.

Par exemple, Irwin Michael, gestionnaire du Fonds ABC Valeur essentielle, s'intéresse à l'assureur hypothécaire Genworth MI Canada. Genworth n'est pas endettée, peut compter sur un surplus de capital de 300 à 600 millions de dollars, et son titre se négocie à un ratio raisonnable de 1,2 fois sa valeur comptable.

M. Michael suggère également le titre de WestJet Airlines, qui est assez bon marché pour une entreprise bien gérée qui n'a pas encore pleinement bénéficié du retour en force des voyageurs.

Ian Cook, gestionnaire chez QV Investors, préfère les titres qui s'échangent à des ratios inférieurs à celui de l'indice S&P/TSX, pour lesquels les investisseurs ont des attentes modestes. Il suggère le titre du holding ATCO, à la fois fournisseur d'électricité, de gaz naturel et de roulottes industrielles, qui s'échange à un ratio de seulement 1,4 fois sa valeur comptable, bien qu'il dégagera un rendement de l'avoir de 13 % en 2010.

CCL Industries mérite également l'attention. Ce fournisseur privilégié d'emballages et d'étiquettes spécialisés profitera de la croissance de ses clients d'envergure, comme Procter & Gamble et Johnson & Johnson. Son titre s'échange à des ratios attrayants de 12,5 fois le bénéfice prévu en 2010, et de 1,2 fois sa valeur comptable.

" Je place les grandes multinationales de produits de consommation parmi les secteurs dont le rendement boursier étonnera cette année ", conclut M. Cook.

À suivre dans cette section

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.