Vos enfants et leur avenir financier

Publié le 02/10/2020 à 10:24

Vos enfants et leur avenir financier

Publié le 02/10/2020 à 10:24

Par Institut québécois de planification financière
Un enfant et un signe de dollar

(Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ.  Au cours de ma carrière, j’ai rencontré des gens qui ont réussi à se constituer un patrimoine important alors que d’autres, au contraire, se retrouvent à l’aube de la retraite avec bien peu d’actifs. Comment expliquer cette différence?

Il serait facile d’affirmer que cela dépend des revenus, mais ce n’est pas la bonne réponse. J’ai des clients qui ont réussi à payer leur maison et accumuler des sommes intéressantes dans leurs REER et CELI avec un revenu moyen. À l’inverse, j’ai rencontré des gens que je n’ai pas pu aider, qui refusaient de modifier leurs habitudes de consommation pour améliorer leur sort. Le pire cas est ce type de 62 ans dont les revenus dépassaient les 300 000$ par année… Mais qui n’avait aucune épargne et avait accumulé de nombreuses dettes de consommation. Imaginez, ses seuls revenus à 65 ans seront les rentes gouvernementales pour un total d’environ 21 000$ par année!

Comment expliquer ce phénomène? S’il est vrai que pour certaines personnes, un manque d’épargne à la retraite peut être dû à des circonstances exceptionnelles, je suis d’avis que dans la majorité des cas, l’indépendance financière dépend d’abord et avant tout du niveau d’éducation financière.

L’éducation financière devrait commencer dès un très jeune âge. Si vous êtes parents et que vous voulez aider vos enfants, voici quelques pistes et ressources pour vous aider à commencer.

Il est évident que parler à un enfant de 8 ans de l’impact fiscal de l’ordre de décaissement à la retraite n’aidera d’aucune façon. Mais le faire participer à certaines décisions financières peut le conscientiser sur l’importance d’aspects qui constitueront les fondations d’une bonne santé financière.

Par exemple, en faisant l’épicerie, montrez-lui que la grosseur de l’emballage n’est pas un indicateur de la quantité qui se trouve à l’intérieur. Il comprendra vite que la boîte de céréales géante peut contenir moins de grammes qu’une autre boîte plus petite.

Votre enfant a 14 ans? Convertissez le prix d’un jeu vidéo de 79,99$ (qui coûte en réalité 92$ avec les taxes) en nombre d’heures travaillées à tondre le gazon ou à garder chez les voisins. Croyez-moi, cela le fera réfléchir sur la différence entre un besoin et un désir.

À 18 ou 20 ans, il est probable qu’il veuille acheter une voiture, je suis bien placé pour vous le dire. Montrez-lui, avec une calculatrice, que le paiement mensuel annoncé n’a absolument rien à voir avec le vrai prix. Une voiture financée sur 8 ans avec une mise de fonds coûte bien plus cher que lorsque financée sur 4 ans avec taux d’intérêt inférieur, même si la mensualité est plus petite!

Il serait facile de se fermer les yeux et de remettre la responsabilité de l’éducation financière au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Certes, des efforts sont faits par nos gouvernements, mais il importe d’aller plus loin. Heureusement, des ressources peuvent vous aider à adapter votre discours à l’âge de vos enfants.

Ma ressource préférée est sans contredit l’Espace parents de l’Office de la protection du consommateur. On y suggère des questions ou des éléments de réflexion pour générer des discussions importantes.

Est-ce que votre enfant comprend la différence entre un besoin et un désir? Sait-il que les publicités n’ont pas comme objectif d’informer, mais bien d’encourager la consommation? Connaît-il le vrai coût d’un bien? Un cellulaire coûte combien?

Imprimez le document Étapes d’une démarche réfléchie et demandez-lui de passer en revue les 7 étapes qui y sont énumérées dès qu’il a un achat important à faire.

Pour les jeunes adultes, l’Autorité des marchés financiers a développé le guide Tesaffaires, qui s’adresse aux 17-22 ans. Vous y trouverez des ressources pour aider à prendre de bonnes décisions en lien avec l’achat d’une voiture, la gestion des cartes de crédit et bien plus. Des capsules vidéo appuient les explications et conseils offerts.

Un billet sur l’éducation financière ne peut passer sous silence l’importance du budget. Et non, le budget n’a pas pour objectif de se priver! Au contraire, il sert à se payer en premier et à se récompenser en s’assurant que les postes importants précèdent les dépenses superflues. Question Retraite offre une grille de budget simplifiée.

Je comprends qu’accompagner son adolescent ou jeune adulte dans la préparation de son budget n’est pas si facile. Sachez que de nombreux planificateurs financiers au Québec voient leurs clients en termes de cellule familiale. Si vous travaillez avec l’un d’entre eux, demandez-lui s’il peut passer une trentaine de minutes avec votre enfant pour expliquer comment faire.

Si je tiens à promouvoir ces ressources, c’est que je crois fermement que si nos jeunes améliorent leurs connaissances en matière de finances personnelles aujourd’hui, ils atteindront l’indépendance financière beaucoup plus vite que leurs parents et grands-parents.

André Lacasse, MBA, Pl. Fin.

 

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.