Sans épargne à 20 ans de la retraite

Publié le 03/02/2023 à 11:03

Sans épargne à 20 ans de la retraite

Publié le 03/02/2023 à 11:03

Par Institut de planification financière

(Photo: 123RF)

EXERT INVITÉ. Au début de la quarantaine, on réalise que finalement, la retraite, il y a de bonnes chances qu’on s’y rende. Pourtant, certains n’ont pas encore commencé à épargner pour leurs vieux jours. En effet, divorce, faillite, enfants ou perte d’emploi sont autant de raisons tout à fait légitimes qui expliquent qu’on peut se retrouver sans économies à plus ou moins vingt ans de la retraite. Comment financer une retraite de trente ans avec vingt ans d’épargne?

Si vous vivez au Québec, que vous avez contribué au Régime de rentes du Québec (RRQ), que depuis vos 18 ans vous avez gagné au moins le maximum des gains admissibles (MGA) 85% du temps, que vous aurez droit à la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV) à compter de 65 ans et qu’il vous reste des droits REER inutilisés, c’est possible.

Pour illustrer notre propos, imaginons une personne de 44 ans, qui est prête à épargner pendant 20 ans le montant nécessaire afin de prendre sa retraite à 65 ans, mais qui repousserait sa rente du RRQ et sa PSV à 70 ans pour profiter de la bonification pour chaque mois de report après entre 65 et 70 ans. Imaginons un rendement net sur les placements de 3% et un taux effectif d’imposition de 30% (l’équivalent du remboursement d’impôt pour une cotisation REER). Attention! Ceci est un exemple spécifique, les hypothèses ne seront pas les mêmes pour tous. Un planificateur financier ou une planificatrice financière saura vous aider à établir les bonnes hypothèses pour votre situation. En 2023, le MGA est de 66 600 $. Malgré certaines controverses sur son utilisation, prenons la règle des 70%, une règle du pouce proposant que 70% du revenu gagné juste avant la retraite suffit comme rente de retraite. Si ce revenu est le MGA, cela équivaut à 46 620 $. Idéalement, l’établissement du coût de vie est fait de façon plus précise, mais à 20 ans de la retraite, ça peut être difficile et il s’agit ici de démontrer un point de vue. En repoussant le moment de commencer à recevoir la rente du RRQ et la PSV à 70 ans, on s’assure déjà de recevoir 45,8% du MGA. En effet, la rente maximale du RRQ lorsqu’on la demande à 70 ans est actuellement de 22 264 $ (régime de base) et la PSV maximale est de 8 226 $ par année (montant en date de décembre 2022), pour un total de 30 490 $.

Pour atteindre l’objectif de 46 620 $ par année, il faudra donc épargner assez pour combler la différence d’un peu plus de 16 000 $ de 70 ans à, disons, 90 ans, donc pendant 20 ans. J’ai choisi 90 ans à titre d’exemple. L’outil Calcul de l’espérance de vie selon divers risques de survie publié par l’IQPF peut nous permettre de mieux estimer la durée de la rente nécessaire. Il ne faut pas oublier non plus les cinq années avant 70 ans : il faudra épargner un montant suffisant pour couvrir un revenu de 46 620 $ par année de 65 à 70 ans.

En bref, on parle de quatre sources de revenus : la rente du RRQ et la PSV, qui sont indexés et garantis par l’état ; une troisième rente pour combler la différence entre les rentes de l’état et notre objectif de 70% du MGA entre 70 et 90 ans ; et finalement, une quatrième rente de 65 à 70 ans, puisque les trois autres ne débutent qu’à 70 ans.

Les deux rentes versées par l’état ne demandent pas d’effort d’épargne. Pourvu que votre salaire soit égal au MGA, vous contribuerez pleinement au RRQ. Quant à la PSV, aucune épargne n’est nécessaire pour y avoir droit.

La première rente personnelle, de 65 à 70 ans, exigera d’avoir épargné au moment de sa retraite (65 ans) la somme de 213 506 $, soit 153 $ par semaine, plus les rendements de 3%. En tenant compte du remboursement d’impôt à la suite de la cotisation REER, le montant de 153 $ vous coûte réellement 107 $ (bien sûr, il faut avoir des droits REER disponibles). De plus, comme on ne travaille plus à compter de 65 ans, il faudra avoir aussi épargné le montant nécessaire pour la rente de 70 à 90 ans. Cette épargne devra être de 206 683 $, soit 104 $ par semaine (après le retour d’impôt pour la cotisation REER), plus les rendements de 3%.

Ainsi, en épargnant 211 $ par semaine (en tenant compte du remboursement d’impôt à la suite de la cotisation REER), vous accumulerez le montant nécessaire, lorsque combiné à votre RRQ et votre PSV, pour recevoir l’équivalent de 70% du MGA de 2023.

Évidemment, on parle ici de dollars de 2023. Je vous recommande d’augmenter d’un dollar par mois votre cotisation REER hebdomadaire afin de tenir compte de l’inflation. Avec le temps, vous aurez aussi droit au régime supplémentaire du RRQ (le régime supplémentaire prendra son plein effet dans 40 ans). La PSV offre quant à elle une bonification de 10% à partir de 75 ans. Ces deux ajouts ne feront qu’augmenter légèrement votre revenu annuel total, mais cela contribuera à compenser la perte de pouvoir d’achat liée à l’inflation.

Pour ceux qui sont réticents au report des rentes du RRQ et de la PSV par crainte de décéder avant de toucher ces montants malgré le fait d’avoir payé toute leur vie, dites-vous que ce scénario est moins pire que celui de manquer d’argent à cause de l’inflation ou pire, parce que vous n’avez pas assez économisé.

Clément Hudon, Pl. Fin., FCSI, B.A.A., M. Sc.

 

Sur le même sujet

Les détaillants luttent pour se démarquer

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants québécois ont enregistré des ventes de 177,6 G$ en 2023, selon Statistique Canada.

Les Canadiens sentent que l'inflation à l'épicerie s'aggrave, selon un sondage Léger

30% des Canadiens croient que l’inflation alimentaire est causée par les tentatives des épicerie d’augmenter les marges.

À la une

Le 25 juin sera plus populaire que la Saint-Jean!

Il y a 34 minutes | Thomas Gaudet

EXPERT. Les modifications à l'imposition du gain en capital entreront en vigueur... le lendemain de la Saint-Jean.

Protéger des baleines grâce à l’IA: Whale Seeker obtient 850 000$

Il y a 34 minutes | La Presse Canadienne

La technologie développée par Whale Seeker permettrait de détecter ces animaux 25 fois plus rapidement que l’œil humain.

PDG de l'année 2023 - Jeune pousse | Emily Charry Tissier veut protéger les mammifères marins

Édition du 22 Novembre 2023 | Emmanuel Martinez

LES PDG DE L'ANNÉE 2023. Son entreprise a été reconnue par l’UNESCO comme ayant l’un des dix meilleurs projets d’IA.