Pourquoi les actions de Nokia sont-elles si bon marché?

Publié le 02/02/2024 à 13:59

Pourquoi les actions de Nokia sont-elles si bon marché?

Publié le 02/02/2024 à 13:59

(Photo: 123RF)

Faits importants à retenir sur le titre de Nokia

-L'action de Nokia (NOK, 3.55$US) se négocie à une décote significative par rapport à notre juste valeur, les investisseurs évaluant l'impact de l'entrée d'Ericsson (ERIC, 5.41 $US) dans le secteur de l'infrastructure 5G - mais la nature onéreuse du segment pourrait être une préoccupation plus importante.

-Historiquement, les générations sans fil ont duré environ 10 ans, mais la technologie est en constante évolution, ce qui signifie que les fournisseurs comme Nokia doivent investir massivement dans la recherche et le développement.

-Si Nokia conserve un segment sans fil, grâce à l'internet des objets, la demande pour ses brevets devrait augmenter car des appareils autres que les combinés nécessiteront des licences. Les services dans le nuage constituent également un facteur de différenciation et une marge élevée, mais le segment est encore relativement petit.

 

De la technologie des téléphones aux infrastructures sans fil, en passant par les brevets de téléphones, les segments les plus lucratifs de Nokia semblent être quelque peu cycliques... ce qui pourrait inciter certains investisseurs à vendre.

En attendant, l'entreprise rompt ce cycle en proposant des services en nuage moins cycliques et plus lucratifs. Le seul problème est que ce segment est trop petit par rapport à son segment d'infrastructure 5G, plus important et moins rentable. Les tours de transmission sans fil sont en constante évolution et il n'est pas difficile d'imaginer que la 6G et la 7G seront bientôt disponibles.

Le segment sans fil pour Nokia, c'est dépenser ou couler

Cela signifie que Nokia dépense beaucoup pour rester dans la course - et Ericsson, un nouveau fournisseur sur les marchés occidentaux, a pris quelques parts ces dernières années. D'un autre côté, compte tenu des réglementations strictes, se désengager de cette activité moins rentable pourrait simplement donner à un concurrent un monopole plus important.

Le taureau

-Les capacités de la 5G amèneront un nouveau marché de clients et un cycle plus long et plus étendu de dépenses de réseau, car les entreprises déploient des réseaux privés et utilisent les fonctions de l'internet des objets.

-Nokia élimine le caractère cyclique de ses activités en s'orientant davantage vers les services en nuage et les offres de services en tant que tels, qui permettront de conserver des flux de revenus plus importants même lorsque les clients n'achètent pas de nouveaux produits ou ne mettent pas à niveau leurs réseaux.

-Le portefeuille de propriété intellectuelle de Nokia sera encore plus précieux avec la 5G, car des appareils autres que les combinés auront désormais besoin de licences pour ses technologies.

L'ours

-La clientèle de Nokia est concentrée parmi les fournisseurs de services de communication sophistiqués et les fabricants d'équipements, qui disposent d'une puissance d'achat importante, ce qui limite le pouvoir de fixation des prix de l'entreprise.

-L'Open RAN érodera encore davantage le pouvoir de fixation des prix en permettant aux réseaux de fonctionner sur du matériel générique et des logiciels multisources, en supprimant les composants propriétaires des vendeurs.

-La durée de vie relativement courte des technologies de communication oblige Nokia à poursuivre ses efforts en matière de R&D et à proposer les meilleures technologies pour conserver sa part de marché.

 

Un texte d'Andrew Willis pour Morningstar

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 14 juin

Mis à jour le 14/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Tesla, AtkinsRéalis et Alithya

14/06/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Tesla, AtkinsRéalis et Alithya? Voici des recommandations d’analystes.

OPINION Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin
Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 12 juin
Mis à jour le 12/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 11 juin
Mis à jour le 11/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.