Les ressources humaines influencent-elles votre portefeuille?

Publié le 26/09/2023 à 16:55

Les ressources humaines influencent-elles votre portefeuille?

Publié le 26/09/2023 à 16:55

«Pour prendre un exemple très précis à Hong Kong, où les appartements sont plus petits, si je compare avec Singapour, la pression occasionnée par le télétravail à Hong Kong peut être plus grande qu’à Singapour», dit Mervyn Tang, responsable du développement durable pour l'Asie-Pacifique chez Schroders. (Photo: 123RF)

Travailler de la maison ou au bureau? Si cette question peut sembler relever de la compétence des départements de ressources humaines, elle est également importante pour les investisseurs. Le dernier rapport de recherche de Schroders établit une corrélation positive entre les rendements du capital humain et les rendements excédentaires par rapport aux indices de référence dans divers secteurs.

Selon Mervyn Tang, responsable du développement durable pour l'Asie-Pacifique chez Schroders, un investisseur actif doit tenir compte de nombreux éléments pour évaluer les rendements d'une entreprise en matière de capital humain:

 

  • Stratégie et culture globales en matière de main-d’œuvre
  • Développement des talents
  • Rémunération et avantages sociaux
  • Structure d’incitation et mesures de la performance
  • Planification de la succession

Quels sont les aspects importants du pilier social?

Des questions cruciales se posent: comment déterminer quels aspects du pilier social ont un impact financier? Comment savoir ce qui est bon ou mauvais? La réponse n’est pas claire.

Prenant l’exemple du travail à domicile, Mervyn Tang dit que « le télétravail est l’un de ces exemples pour lesquels les données scientifiques ne vous diront pas ce qui est bon ou mauvais. Cela dépendra de la main-d’œuvre et de l’entreprise… Tous ces éléments s’ajoutent à des considérations spécifiques pour les marchés individuels et la manière dont le tout se matérialise ».

« Nous aimerions que les entreprises aient une politique suffisamment claire pour pouvoir la définir, pour pouvoir articuler ce qu’elles cherchent à faire, et pour savoir comment elles envisagent de la mesurer. Si elles ont mesuré la productivité, ont-elles constaté un changement lié au télétravail, ou pas ? Cela variera parce qu’il est beaucoup plus facile de travailler à distance pour une société informatique que pour un restaurant, par exemple.»

 

Découvrir les risques financiers cachés liés à l’aspect social

La complexité et la nuance associées aux questions sociales, comparées aux mesures environnementales ou de la gouvernance d’entreprise, font que les informations fournies sont essentielles pour effectuer des comparaisons et des jugements pertinents. Mervyn Tang pense que cela dépend en grande partie de l’obtention d’informations et de données de la part des entreprises. En ce qui concerne la gestion du capital humain, « la réponse n’est pas toujours d’augmenter les salaires », dit-il. Les salaires, du point de vue de l’investissement, ont un coût, mais Mervyn Tang prend également en compte les coûts accumulés par l’entreprise.

« Si vous payez trop peu les travailleurs, vous en arrivez à un point où ils peuvent avoir besoin de trois emplois pour vivre et leur productivité s’effondre. C’est là le problème… Le revers de la médaille, c’est que si l’on maintient les salaires à un niveau bas, le coût involontaire de cette décision risque de ne pas être entièrement pris en compte dans les données financières et de se répercuter plus tard », ajoute-t-il.

« Pour beaucoup de considérations liées à la durabilité, nous essayons de penser à des choses qui ne sont pas aussi tangibles et qui ne peuvent pas facilement être prises en compte par les mesures financières, mais qui peuvent avoir des répercussions financières à l’avenir. » En fin de compte, une entreprise devrait également disposer d’outils de suivi, tels que des enquêtes régulières sur la satisfaction des employés, qu’elle peut utiliser pour comprendre comment elle évolue au fil du temps et si des départements spécifiques sont touchés.

 

Le pilier social n’est pas purement qualitatif ou quantitatif

Les mesures comptables quantitatives et les techniques qualitatives vont de pair pour affiner la compréhension de la contribution de la gestion du capital humain au rendement et à la productivité d’une entreprise.

Mervyn Tang dit qu’«il s’agit d’une approche très sociale, mais il est également difficile pour une entreprise de se rendre compte de ses propres problèmes. Il se peut qu’elle voie les chiffres de roulement du personnel augmenter, sans savoir ce qui s’est passé ».

« Ce n’est pas parce que le chiffre est élevé ou faible qu’il s’agit nécessairement d’un signal d’alarme pour l’entreprise ou d’un problème. Mais cela nous permet de soulever la question et d’effectuer une analyse ».

Sur la base des données quantitatives, un investisseur actif peut s’entretenir avec la direction de l’entreprise et comprendre la situation. C’est le point de départ pour se familiariser avec le problème — s’il s’agit « d’un risque et d’une occasion favorable ou d’un simple artefact statistique ».

 

Contexte, contexte, contexte

L’un des points de données pris en compte par Mervyn Tang pour l’évaluation du capital humain est l’analyse des données de Glassdoor Review.

«Nous voulons savoir: y a-t-il eu un sentiment négatif qui s’est développé au fil du temps et c’est la raison pour laquelle les gens ont quitté l’entreprise?» Durant la pandémie de COVID-19, son équipe de surveillance a découvert une entreprise australienne de soins de santé qui a connu une augmentation exceptionnellement élevée du nombre de départs de ses employés. En se fondant sur les données de Glassdoor, son équipe s’est penchée sur la situation.

«L’entreprise nous a donné plus d’informations sur la qualité de ses politiques en matière de rétention du personnel et sur les avantages qu’elle offrait. Elle nous a assuré qu’il s’agissait en fait d’un événement unique, lié à la COVID-19. Il s’agissait d’un ensemble de circonstances particulières auxquelles l’entreprise était confrontée à l’époque.»

Il ajoute: «C’est un exemple où les modèles et les données nous donnent un peu d’information que nous vérifions ensuite pour en tirer nos conclusions ».

 

Les points clés à surveiller

Ailleurs, les exemples sont nombreux où les problèmes de capital humain peuvent être plus que transitoires.

Au sortir de la pandémie, il pense que les investisseurs sont confrontés à certaines tensions, alors que les équipes des finances et d’ESG se sont concentrées sur la question de savoir si les entreprises en avaient fait assez par rapport à leur pilier social.

«Pour prendre un exemple très précis à Hong Kong, où les appartements sont plus petits, si je compare avec Singapour, la pression occasionnée par le télétravail à Hong Kong peut être plus grande qu’à Singapour, simplement en raison de la taille de l’appartement moyen », explique-t-il.

Bien que les entreprises reconnaissent que la période actuelle est difficile pour les travailleurs, le coût de la vie à l’échelle mondiale continue de retenir l’attention de Mervyn Tang, car l’inflation du coût de la vie a un impact sur les moyens de subsistance des travailleurs et sur la gestion du capital humain des entreprises qui y investissent.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 24 mai

Mis à jour le 24/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet

24/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet? Voici des recommandations d’analystes.

OPINION Bourse: les gagnants et les perdants du 23 mai
Mis à jour le 23/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 22 mai
Mis à jour le 22/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai
Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.