Inflation et taux d'intérêt à la hausse: comment éviter le pire?

Publié le 04/08/2023 à 10:05

Inflation et taux d'intérêt à la hausse: comment éviter le pire?

Publié le 04/08/2023 à 10:05

Par Institut de planification financière
Un homme dont les poches de pantalon sont vides

Avec la hausse des taux d’intérêt et de l'inflation, la pression budgétaire se fait probablement ressentir chez la plupart des contribuables. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Avec la hausse des taux d’intérêt et de l'inflation, la pression budgétaire se fait probablement ressentir chez la plupart des contribuables. Bien sûr, nous n’avons aucun contrôle sur l’augmentation des prix des aliments, de l’essence et des biens de consommation en général, mais il existe des solutions pour en diminuer les impacts.

 

Réviser votre budget ou votre mode de vie

Le budget est l’outil par excellence pour mieux comprendre vos revenus et vos habitudes de dépenses. Cela permet non seulement de connaître la source de vos revenus, mais aussi de connaître la nature de vos dépenses, c’est-à-dire d’identifier les dépenses fixes, les dépenses essentielles et les dépenses discrétionnaires, pour un meilleur contrôle des flux monétaires.

Si vous voulez diminuer vos dépenses, vous devrez généralement commencer par réduire vos dépenses discrétionnaires variables, car ce sont celles sur lesquelles vous avez le plus de contrôle. Il peut s’agir de repas au restaurant ou de vacances, par exemple. Par la suite viennent les dépenses discrétionnaires fixes, comme un abonnement à des services de diffusion en continu, dans la mesure où vous n’êtes pas engagé pour une longue période et que cet abonnement puisse être annulé à coût raisonnable.

Finalement, si vous acceptez de changer vos habitudes de vie, il est possible de réduire les dépenses fixes et même les dépenses essentielles. Par exemple, utiliser le transport en commun plutôt que d’acheter une voiture.

 

Rembourser et réviser vos dettes

Si vous avez des placements non enregistrés ou un CELI, il serait peut-être préférable d’utiliser ces sommes pour rembourser vos dettes si le taux d’emprunt sur ces dettes est plus élevé que le rendement espéré sur vos placements. À long terme, vous serez en meilleure situation financière. Le calculateur Rembourser l’hypothèque ou épargner? peut vous aider à illustrer votre choix en comparant le remboursement d’une dette et l’épargne.

Si vous n’avez pas de placements liquides, mais que vous désirez réviser vos dettes, sachez qu’il existe des solutions pour vous laisser respirer temporairement. Par exemple, prolonger la durée d’une hypothèque ou bien consolider vos dettes pourrait faire diminuer vos versements. Il faut comprendre cependant qu’une telle solution fait en sorte que des intérêts seront payés pendant plus longtemps.

Par ailleurs, si vous avez une hypothèque à taux variable, convertir à un taux fixe plus bas pourrait vous aider à dégager des surplus temporairement. Il est évident que personne ne sait avec certitude ce qui va advenir des taux dans les prochaines années, mais cette solution vous permettra de mieux gérer le budget dans les mois à venir.

 

Autres solutions de dernier recours

Si aucune des options précédentes n’est possible, la proposition de consommateur est une des dernières solutions si le remboursement des dettes devient insupportable. Une proposition de consommateur est une offre que l’on fait à ses créanciers dans le but de régler ses dettes. C’est le dernier recours avant la faillite. Ce n’est pas toutes les dettes qui peuvent faire l’objet d’une proposition, mais seulement les dettes sans garanties, et ce, jusqu’à un maximum de 250 000 $. Si l’offre est acceptée, le remboursement devra se faire sur une période maximale de 5 ans. L’avantage de cette solution est de se protéger contre la saisie et le harcèlement des créanciers.

Mais avant de se rendre aux solutions de dernier recours, consultez un planificateur financier ou une planificatrice financière pour déterminer les options qui s’offrent à vous.

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre » - Marc Aurèle

David Truong, CIWM, Pl. Fin., M. Fisc.

 

À la une

Collations et café pour être au bureau «comme à la maison»

Mis à jour à 12:42 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il n’y a rien comme être ensemble pour former une équipe solide et forte.»

«À l'aide! Les réunions se multiplient et m'épuisent.»

MAUDITE JOB! «Chez nous, le mode hybride a multiplié le nombre de réunions. Et ça m'épuise...»

Comment faut-il s'y prendre pour obtenir une augmentation de salaire?

Les bons employeurs devraient déjà accorder des augmentations de salaire annuelles d’environ 2% à 3%.