Un acheteur potentiel d'une première maison sur cinq aurait reporté son projet

Publié le 08/07/2013 à 16:14, mis à jour le 08/10/2013 à 08:01

Un acheteur potentiel d'une première maison sur cinq aurait reporté son projet

Publié le 08/07/2013 à 16:14, mis à jour le 08/10/2013 à 08:01

Par La Presse Canadienne

Près d'un acheteur potentiel d'une première maison sur cinq a reporté son projet depuis que le gouvernement fédéral a resserré les règles de prêts hypothécaires l'an dernier, selon une nouvelle étude de la Banque de Montréal.

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a mis en place il y a un an les nouvelles règles d'emprunt, qui incluent la réduction de la période maximale d'amortissement d'un prêt à 25 ans plutôt que 30.

Depuis ce temps, 19% des personnes interrogées par BMO ont dit avoir décidé d'attendre avant d'acheter leur première maison.

Mais la majorité 66% a indiqué ne pas avoir changé son calendrier d'achat en fonction des nouvelles règles.

Et 14% des personnes interrogées ont dit avoir l'intention de devancer leur projet d'acquisition.

L'économiste en chef de BMO Marchés des capitaux, Doug Porter, a dit croire que les nouvelles règles hypothécaires ont contribué à l'atterrissage en douceur souhaité du marché immobilier.

« Tandis que les ventes canadiennes de maisons ont nettement fléchi au moment des modifications hypothécaires il y a un an, elles se sont depuis lors stabilisées et ont même récupéré partiellement ces derniers mois », a affirmé M. Porter.

« Par exemple, les ventes de maison à Vancouver ont connu une hausse annuelle de 12% en juin. »

Le sondage, réalisé par Pollara, a aussi révélé que les acheteurs d'une première maison en Ontario étaient particulièrement susceptibles (76%) de dire que la modification des règles hypothécaires n'avait pas changé pas leur calendrier d'achat.

Les résidants du Québec et des Prairies (19%) étaient les plus susceptibles de dire qu'ils feraient leur achat plus tôt.

Le sondage commandité par BMO auprès des acheteurs d'une première maison a pris la forme d'entrevues en ligne auprès d'un échantillon aléatoire de 2000 Canadiens de 18 ans et plus, du 25 février au 5 mars. Un échantillon probabiliste de cette taille a une marge d'erreur de plus ou moins 2,2%, 19 fois sur 20.

 

 

À la une

Aéroports de Montréal aura besoin d’argent, sinon «la structure va craquer»

Il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

Les infrastructures d’ADM ne répondaient déjà plus adéquatement à la demande avant la pandémie.

Vague d'augmentation des dividendes et de rachats d'actions attendus

Mis à jour il y a 49 minutes | La Presse Canadienne

Les banques ont bien performé malgré la COVID-19.

Hydro-Québec préfère encore snober l’industrie du bitcoin

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Ces trois dernières années, Hydro-Québec s'est rendue indésirable pour l'écosystème du bitcoin.