Où sont les maisons les plus abordables au Québec?

Publié le 11/05/2016 à 08:30

Où sont les maisons les plus abordables au Québec?

Publié le 11/05/2016 à 08:30

Par lesaffaires.com

Desjardins a dévoilé ce matin son indice d’abordabilité qui mesure l’accessibilité au marché de l’immobilier. Un peu partout au pays, il est de plus en plus difficile d’acheter une maison.

L’indice s’est légèrement détérioré au Québec au cours du dernier trimestre, passant de 134,3 à 133,1. Moins l’indice est élevé, moins le marché est accessible. L’indice tient en compte de nombreuses données, dont le prix des maisons, les taux hypothécaires, les taxes foncières et les revenus des ménages. Un indice de 135 signale que les revenus dans un marché donné dépassent de 35% le revenu nécessaire pour obtenir une hypothèque sur une résidence au prix moyen.

Au Canada en général, l’immobilier est de moins en moins abordable. L’indice est descendu à 101,5 points au premier trimestre de 2016, une baisse de 5,7 points.

Au Québec, parmi les régions évaluées, c’est à Montréal que l’accès à la propriété est le plus serré avec un indice de 135,5. Mais les Montréalais peuvent se consoler en regardant du côté de Toronto, où l’indice se situe à 95,5. La palme des marchés les plus inabordables revient tout de même à Vancouver avec un indice de 65,3.

Dans la ville de Québec, l’accès à la propriété s’est sensiblement amélioré, l’indice passant de 172,1 à 173,4 au premier trimestre de 2016 comparé au dernier trimestre 2015. C’est à Sherbrooke cependant que l’accessibilité a le mieux évolué, l’indice faisant un bond de 21,5 pour atteindre 150,6. Cette remontée est loin cependant d’être suffisante pour que Sherbrooke rattrape Trois-Rivières, la capitale de l’accessibilité. L’indice se situe à 212,5 dans la capitale régionale de la Mauricie.

L’indice d’abordabilité a considérablement évolué au cours du temps. Au Québec, c’est en 2002 que le marché a été le plus accessible avec un indice qui surpassait alors 180. Au début des années 1990, il se situait sous la barre de 120.

Lire aussi:

Le labyrinthe de l'offre hypéthécaire 

Le blogue de Daniel Germain Plus endettés, pas moins riches

Consultez aussi notre comparateur de taux hypothécaires

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?