Les besoins des familles, et quelques projets qui les ciblent


Édition de Avril 2015

Les besoins des familles, et quelques projets qui les ciblent


Édition de Avril 2015

slide-image

Faubourg Contrecoeur

Pour des prix encore abordables sur l'île de Montréal, rendez-vous au Faubourg Contrecoeur, un quartier qui émerge dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Habitations Laurendeau y propose des maisons en rangée de 1 500 pi2, avec petite cour et garage, pour 350 000 dollars. «Ce quartier est une copie conforme de ce qui se fait en banlieue, mais à 2 km du métro», vante Mario Lortie, représentant commercial.

L'autre promoteur très actif de Faubourg Contrecoeur est la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), par l'intermédiaire de son programme Accès condos. Elle y érige des maisons en rangée sur trois à quatre étages, d'une superficie de 1 281 à 1 588 pi2. Leurs prix oscillent de 277 500 à 306 000 dollars. Pour devenir propriétaires, les acheteurs versent un acompte de 1 000 dollars seulement. La SHDM avance la mise de fonds de 10 %, montant qu'ils devront rembourser à la revente de leur unité.

Faubourg Contrecoeur
slide-image

Laval

À Laval, pour des prix comparables, les acheteurs peuvent troquer la maison en rangée pour une maison jumelée, plus spacieuse, et sans frais de copropriété. Dans le quartier de Sainte-Rose, le Groupe Mathieu en érige une trentaine d'une superficie de 1 300 pi2, sur des lots de 3 300 pi2 assez vastes pour accueillir une piscine. Le prix commence à 319 000 dollars.

Laval
slide-image

Terrebonne

À Terrebonne, Urbanova, un quartier en devenir considéré comme le projet écoresponsable le plus important du Canada, propose divers types d'habitations, y compris des maisons en rangée à prix avantageux. D'ici peu, on y offrira des unités de 1 400 à 1 600 pi2 pour 260 000 dollars. Bienvenue aux familles !

Alors qu'en 2011, les premiers acheteurs constituaient 48 % de la clientèle des habitations neuves, en 2013, ce pourcentage a chuté à 37 %, une baisse de 11 % en deux ans.

La SCHL prévoit une augmentation des prix dans l'immobilier de 1,9 % en 2015 et en 2016 pour l'ensemble du Québec.

Terrebonne

Dès que les couples fondent une famille, ils quittent massivement leur appartement en ville pour migrer dans une maison unifamiliale. Trois chambres à coucher, un peu de verdure à l'arrière et une architecture à la page, telle est leur quête. Toutefois, il existe des Gaulois qui résistent à l'attrait de la banlieue pour rester en ville.

Sandrine Jean, qui a fait sa thèse de doctorat en études urbaines à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), a étudié les facteurs qui motivent les familles dans le choix de leur milieu de vie. Son constat : contrairement à la croyance populaire, les familles quittent rarement la ville pour des questions financières. «Dans mon étude, il n'existait pas de différence de revenus entre les urbains et les banlieusards, ce qui montre que le choix de rester ou non en ville est avant tout une question de mode de vie», affirme Sandrine Jean.

Pour les banlieusards, la superficie de leur maison, avec une chambre à coucher par enfant et un jardin arrière clôturé sont les critères les plus importants dans le choix d'une maison. «Sinon, ils pensent qu'ils n'offrent pas le maximum à leurs enfants», a-t-elle constaté. Quant aux urbains, ils accordent plus d'importance aux services qu'offre la ville, comme les parcs, la vie de quartier et la proximité de leur travail. «Ils croient qu'en économisant sur le temps de transport, ils consacrent plus de temps à leurs enfants», a-t-elle remarqué.

Les attentes des uns diffèrent de celles des autres. Malgré tout, il existe des projets, tant en ville qu'en banlieue, qui visent spécifiquement les familles. Leur point commun : ils proposent des maisons abordables de trois chambres à coucher, le rêve ultime des parents. Les Affaires Plus a fait le tour du marché pour voir ce qui est disponible. Voici quelques exemples.

www.accescondos.org

www.habitationslaurendeau.com

www.groupemathieu.com

projeturbanova.ca


image

Service à la clientèle

Mercredi 25 novembre


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Comment les employés québécois imaginent-ils l'après COVID-19?

CHRONIQUE. Un sondage montre que notre univers professionnel connaît une incroyable mutation... #EXCLUSIVITÉ

Joe Biden pourrait renoncer à hausser l’impôt des entreprises

Il y a 58 minutes | François Normand

En campagne électorale, Joe Biden a promis de faire passer le taux d’imposition des sociétés américaines de 21% à 28%.

À surveiller : Lightspeed, Etsy et Dollarama

Que faire avec les titres de Lightspeed, Etsy et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.