Le secret d'un budget de rénovations réaliste

Publié le 29/06/2015 à 09:30

Le secret d'un budget de rénovations réaliste

Publié le 29/06/2015 à 09:30

Philippe Savard et sa conjointe avaient méticuleusement planifié leur budget pour l’agrandissement de leur maison, allant jusqu’à évaluer sept soumissions différentes. Mais une mauvaise surprise les attendait sous le plancher de la salle de bain, qui a fait bondir leurs dépenses de 30 000 $.

« Nous avons découvert que la dalle était fendue. Il a fallu la faire réparer et poser un drain français. Toutes nos économies y ont passé ! » raconte Philippe, enseignant au secondaire.

Planifier ses rénovations

« Le point crucial est de bien évaluer l’ampleur des travaux avant de les amorcer », soutient Ronald Ouimet, directeur des services Réno-Maître à l’APCHQ. « Autrement, on risque de faire des découvertes malheureuses – et coûteuses! – en cours de travaux. »

Un récent sondage de la Banque CIBC révèle que les Canadiens prévoient dépenser un peu moins pour leurs projets de rénovation résidentielle que l'an dernier. Or, plus un budget de rénovations est serré, plus il est nécessaire de bien planifier.

Réfléchir à ses besoins

« Il est important de cerner tous les travaux qu’on veut réaliser, car les ajouts en cours de route font monter la facture », explique Ronald Ouimet. « Des plans ou des croquis sont extrêmement utiles pour transmettre clairement nos attentes à l’entrepreneur. »

Catherine Gaudette, chargée de projets en environnement, a rénové intensivement sa propriété avec son conjoint dans les dernières années. « Ce qui nous fait dépasser notre budget, ce sont les "tant-qu’à-y-être"! Nous avons appris à les prévoir pour éviter les ajouts pendant les travaux et respecter notre budget. »

Première étape : démanteler

Les problèmes les plus importants sont souvent invisibles, et la plupart du temps liés aux infiltrations d’eau, souvent accompagnées de pourriture ou de moisissures, ou à une structure endommagée ou défectueuse.

Élisabeth Savard, enseignante au préscolaire, l’a découvert à ses dépens lorsqu’elle a décidé d’abattre le mur entre sa cuisine et la rallonge adjacente. « Des panneaux acoustiques servaient d’isolant et la structure était conçue en amateur. Le toit était rempli de moisissures. Tout notre budget est passé en remise à niveau, et nous avons dû faire une croix sur un plancher neuf. »

Ronald Ouimet recommande de vérifier l’état des structures en démantelant d’abord les zones à rénover. La soumission devrait inclure les coûts du démantèlement en premier lieu, puis ceux du reste des travaux s’il n’y a pas d’imprévu. Si la structure est saine, l’entrepreneur complète les travaux. Sinon, il propose une nouvelle soumission et on ajuste notre budget, par exemple en choisissant des matériaux moins luxueux.

Un budget bien ventilé

La soumission devrait être ventilée en étapes dûment chiffrées pour permettre le suivi du budget à chaque stade et les réajustements en cours de travaux. L’entrepreneur devrait aussi décrire en détail les matériaux utilisés et présenter des échantillons au client. À qualité égale, il existe aujourd’hui une gamme de matériaux tellement vaste qu’ils peuvent devenir une source de malentendus et de dépassements de coûts.

« Notre entrepreneur avait installé une porte de cabanon très simple alors que nous souhaitions quelque chose de plus élégant. Nous avons changé ce détail, à nos frais », se souvient Philippe Savard, qui a vu sa facture grimper de plusieurs centaines de dollars en raison de petits malentendus sur les matériaux.

Prendre son temps

« Nous avons économisé beaucoup d’argent en prenant simplement notre temps. Cela nous a permis entre autres de magasiner des matériaux à moindre coût et de mieux évaluer les travaux », résume Élisabeth Savard.

Une attitude salutaire, car en matière de budget de rénovations, le diable est dans les détails.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie, avant l’inflation américaine

Mis à jour le 09/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu plus de 90 points, mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

09/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Power Corp, TransAlta et Suncor

09/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Power Corp, TransAlta et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.