La cadence des mises en chantier ralentit en février

Publié le 15/03/2021 à 12:08

La cadence des mises en chantier ralentit en février

Publié le 15/03/2021 à 12:08

Par La Presse Canadienne
Un chantier de construction résidentielle

L’agence fédérale de logement a précisé que le taux annuel désaisonnalisé des mises en chantier pour février était tombé à 245 922 unités, en baisse de 13,5% par rapport à celui de 284 372 enregistré en janvier. (Photo: La Presse Canadienne)

La cadence annuelle des mises en chantier d’habitations a ralenti en février par rapport à janvier, a indiqué lundi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

L’agence fédérale de logement a précisé que le taux annuel désaisonnalisé des mises en chantier pour février était tombé à 245 922 unités, en baisse de 13,5% par rapport à celui de 284 372 enregistré en janvier. 

Cette baisse est survenue alors que la cadence annuelle des mises en chantier dans les centres urbains a chuté de 14% en février pour s’établir à 231 042 unités. Le rythme des mises en chantier d’appartements, de copropriétés et d’autres types de logements collectifs a chuté de 15,8% pour s’établir à 163 757.

Du côté des maisons individuelles dans les centres urbains, la cadence des mises en chantier a diminué de 9,3% pour s’établir à 67 285 unités.

La SCHL estime que le rythme annuel des mises en chantier en milieu rural s’est établi à 14 880 unités le mois dernier.

La moyenne mobile sur six mois des taux annuels mensuels désaisonnalisés des mises en chantier était de 242 777 en février, contre 244 963 en janvier.

À la une

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.