La Banque TD réduit son taux d'intérêt hypothécaire affiché de cinq ans

Publié le 04/02/2020 à 14:12, mis à jour le 04/02/2020 à 16:47

La Banque TD réduit son taux d'intérêt hypothécaire affiché de cinq ans

Publié le 04/02/2020 à 14:12, mis à jour le 04/02/2020 à 16:47

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La Banque TD a réduit son taux d’intérêt hypothécaire fixe de cinq ans pour réduire l’écart entre le taux de référence et les taux spéciaux qu’elle offre aux consommateurs.

Les banques affichent un taux d’intérêt officiel, mais offre aussi de plus faibles taux soit directement à leurs clients ou par l’entremise de courtiers ou d’autres canaux qui témoignent mieux des conditions du marché.

La TD a abaissé son taux affiché de cinq ans pour les hypothèques

à taux fixe, le faisant passer de 5,34 % à 4,99 %, une baisse des coûts de financement ayant fait reculer les taux que les consommateurs paient généralement. Le taux spécial de la TD est maintenu à 3,09 %, ou 3,11 % en tenant compte de tous les frais.

« Avec les conditions actuelles du marché, la baisse des coûts de financement a entraîné une variation croissante des taux clients par rapport aux taux affichés », a souligné par courriel une porte-parole de la banque, Ana Aujla.

« Cette baisse de taux aligne plus étroitement le taux fixe de 5 ans de la TD avec les taux actuels offerts aux clients. »

Le taux officiel reste important pour la simulation de crise imposée aux acheteurs par le gouvernement fédéral, puisque celle-ci s’appuie sur les taux affichés des grandes banques canadiennes. Le taux affiché est également utilisé pour calculer les pénalités hypothécaires.

Sherry Cooper, économiste en chef des Centres hypothécaires Dominion, a estimé que la baisse de la TD était une bonne nouvelle, même si elle n’allait pas assez loin, car les taux affichés par les grandes banques compliquent la tâche des acheteurs qui veulent être admissibles à une hypothèque.

« En gardant les taux affichés trop élevés, les six grandes banques ont gonflé le taux d’admissibilité, ce qui complique plus que nécessaire le passage de la simulation de crise qui permet d’obtenir un prêt hypothécaire. »

Elle a noté que si d’autres grandes banques imitaient la TD, cela pourrait faire reculer le taux d’admissibilité pour les nouvelles règles hypothécaires B-20 en deçà de 5 % pour la première fois depuis leur mise en oeuvre, en janvier 2018.

Les taux affichés dans les autres grandes banques canadiennes demeurent quelque peu élevés, et plusieurs d’entre eux se trouvent à 5,19 % à la suite d’une baisse l’an dernier, mais les institutions financières se surveillent de près et s’influencent dans leurs changements de taux d’intérêt.

Mme Cooper a fait remarquer que si le taux des simulations de crise passait de 5,19 % à 4,99 %, le revenu nécessaire pour être admissible à une hypothèque au prix moyen des maisons au Canada reculerait d’environ 1,8 %.

La baisse des taux de la TD survient après que le rendement des obligations du gouvernement canadien de cinq ans, qui aide à déterminer les taux hypothécaires, est passé de 1,70 % à la mi-décembre à 1,34 % lundi, notamment en raison des craintes économiques entourant l’épidémie de coronavirus en Chine.

Ce rendement avait également enregistré une baisse régulière pendant une grande partie de l’année dernière, avant de rebondir en fin d’année. Le rendement des obligations à cinq ans est passé de 1,93 % en janvier 2019 à 1,13 % en septembre pour plusieurs raisons, notamment la baisse des taux d’intérêt de la Réserve fédérale des États-Unis. Cela a fait reculer les taux hypothécaires et aidé à stimuler les ventes immobilières au second semestre.


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

10:25 | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: le temps de miser sur les grandes banques canadiennes?

BALADO. Les plongeons boursiers des derniers jours rendent les titres bancaires très intéressants, selon Steve Bélisle.