L'immobilier américain toujours en piteux état

Publié le 12/09/2008 à 00:00

L'immobilier américain toujours en piteux état

Publié le 12/09/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde
Ce chiffre représente également une progression de 12% comparativement au mois de juillet, selon les données fournies par RealtyTrac.

Cela signifie que tous ces immeubles ont fait l’objet d’un défaut de paiement, d’une vente aux enchères ou d’une saisie.

Au total, c’est une résidence sur 416 à travers les É-U qui est en situation de défaut de paiement. Ce ratio était de 1 sur 464 en juillet.

«En août, le nombre total de propriétés en défaut de paiement et le ratio de saisies immobilières ont été les plus élevés depuis les débuts de la publication de notre rapport mensuel, en janvier 2005. Toutefois, la croissance annuelle de 27% constatée en août est moins élevée que celles des derniers mois, qui oscillaient entre 50% et 65%», a déclaré le chef de la direction de RealtyTrac, James Saccacio, dans un communiqué.

Pour un vingtième mois consécutif, c’est l’État du Nevada qui souffre le plus de la crise immobilière, avec un ratio de propriété en défaut de paiement de 1/91. Suivent la Californie (1/130) et l’Arizona (1/182).

Toutefois, en terme de volume, c’est la Californie qui domine, avec 101 724 propriétés inscrites au registre, soit environ le tiers du total américain. La Floride arrive au 2e rang avec 44 000, suivie de l’Arizona, avec 14 333.

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Le journal Les Affaires change de propriétaire

Mis à jour le 19/09/2019 | lesaffaires.com

TC Transcontinental vend la majorité de ses actifs de médias spécialisés et activités événementielles.

L'Auberge qui ne voulait pas fermer l'hiver

Édition du 21 Septembre 2019 | Claudine HĂ©bert

PME DE LA SEMAINE. Julie Ménard a fait le pari que l'auberge pouvait rouler tout au long de l'année. Elle avait raison.