Immobilier: les ventes se seront encore accélérées en janvier

Publié le 11/02/2019 à 16:02

Immobilier: les ventes se seront encore accélérées en janvier

Publié le 11/02/2019 à 16:02

Trousseau de clés devant un immeuble à condos.

(Photo: 123rf.com)

Bulletin JLR-Les Affaires. L’année 2019 a commencé du bon pied du côté des ventes d’unifamiliales et de copropriétés, alors que ces deux segments de marché affichaient une croissance des ventes de +4 % et +5 % respectivement en janvier par rapport au même mois en 2018.


Au contraire, les ventes des immeubles de 2 à 5 logements ont, quant à elles, diminué en janvier, et ce, pour un deuxième mois consécutif. Le mois de janvier est un mois historiquement plus faible en ce qui a trait aux nombres de transactions et il faut donc rester prudent dans les interprétations à faire pour le segment de marché des immeubles de 2 à 5 logements.


Ventes d’unifamiliales au Québec


Selon les actes publiés au Registre foncier du Québec et compilés par JLR, une société d’Equifax (incluant les ventes par courtier, entre particuliers et les constructions neuves), 81 163 maisons unifamiliales ont changé de main dans la province au cours des 12 derniers mois. Il s’agit d’une augmentation de 3 % par rapport aux douze mois précédents. Pour le mois de janvier seulement, le nombre de transactions a crû de 4 % par rapport à janvier 2018.


De février 2018 à janvier 2019 inclusivement, le prix de vente médian des maisons unifamiliales s’élevait à 248 270 $, un bond de 3 % par rapport à la période antérieure. Enfin, le prix médian des unifamiliales en janvier 2019 était égal à celui enregistré en janvier 2018 dans la province.


Ventes de copropriétés au Québec


Pour la période couvrant les mois de février 2018 à janvier 2019 inclusivement, 34 498 transactions pour des copropriétés ont été conclues à travers la province. Ce segment de marché continue de profiter du regain de 2018. Pour janvier 2019 uniquement, les ventes ont augmenté de 5 % comparativement au même mois l’année passée, alors que sur douze mois, la croissance se chiffre à 9 %.


En ce qui concerne le prix de vente médian des copropriétés, celui-ci s’est établi à 247 250 $ au cours des douze derniers mois, une augmentation de 2 % par rapport à la période précédente.



L’indice d’accessibilité à la propriété (AP)


L’indice AP, qui est estimé et présenté par JLR, mesure l’accessibilité à la propriété au Québec. En janvier 2019, sa valeur se trouvait à 93,3 une chute de 1,3 % par rapport à janvier 2018. La tendance générale montre que l’accès à la propriété ne cesse de diminuer depuis plusieurs mois. Cependant, la baisse enregistrée en janvier est la plus faible observée depuis plusieurs mois. Il faut dire qu’en janvier, le salaire hebdomadaire médian (salaire hebdomadaire médian des employés permanents et temporaires, couverts ou non par un syndicat) a de nouveau augmenté, en comparaison au mois précédent, et qu’il dépassait même, en terme réel, le salaire médian à pareille date l’an passé. Avec un prix médian des unifamiliales égal à celui de janvier 2018, la hausse des salaires a permis de contrebalancer le fait que les taux d’intérêt hypothécaires soient plus élevés qu’il y a un an. Tous ces facteurs ont contribué à réduire l’écart entre l’indice AP de janvier 2018 et celui de janvier 2019.


L’indice est basé sur le ratio salaire hebdomadaire (Statistique Canada)/paiement hypothécaire « type » rapporté en un indice base 100 (janvier 2010=100).


Tendances par ville


Du côté des maisons unifamiliales, les prix médians ont augmenté dans l’ensemble des villes étudiées dans ce bulletin au cours des douze derniers mois, à l’exception des villes de Terrebonne, Saguenay, Mirabel et Saint-Hyacinthe où les prix ont plutôt stagné par rapport à la période précédente. Les villes de Brossard (+11 %) et Dollard-Des-Ormeaux (+10 %) se trouvent encore en tête du palmarès des plus fortes augmentations de prix sur un an.


En ce qui concerne l’évolution du nombre de ventes d’unifamiliales, les variations diffèrent d’une ville à l’autre. Dans 8 des 25 municipalités analysées, une baisse du nombre de transactions a été observée sur douze mois.


Du côté des copropriétés, au cours des douze derniers mois, les prix médians ont reculé de 1 % à Québec et Brossard. Sur douze mois, les ventes de copropriétés ont largement augmenté dans la majorité des villes analysées, à l’exception de la ville de Laval où le nombre de transactions a chuté de 5 %. La ville de Longueuil a enregistré une forte hausse de 20 % du nombre de copropriétés vendues au cours des douze derniers mois. Il faut dire que de 2017 à 2018 l’inventaire de copropriétés dans la ville a augmenté de près de 5 %, ce qui a contribué à répondre à la demande pour des copropriétés dans la ville.


Analyse économique


À l’heure actuelle, l’économie québécoise se démarque de façon positive comparativement à certaines autres provinces canadiennes. En effet, la remontée des taux d’intérêt ne semble pas encore avoir eu de forts impacts sur les ménages québécois et le marché de l’emploi se porte bien. Le taux de chômage dans la province est redescendu à 5,4 % en janvier, alors qu’au Canada il a remonté pour s’établir à 5,8 %. Le Québec fait partie des provinces canadiennes affichant le plus faible taux de chômage en janvier (en deuxième position derrière la Colombie-Britannique).


Puisque plusieurs incertitudes planent sur l’économie canadienne, la Banque du Canada retardera sans doute encore pour quelque temps les prochaines augmentations de taux. Pour le moment, la bonne conjoncture économique provinciale et le ralentissement des hausses de taux d’intérêt représentent une situation favorable pour le marché immobilier québécois.


À propos de JLR


JLR est un chef de file dans le développement de solutions foncières sur mesure : analyse de risque, enquête et recouvrement, analyse de parts de marché, suivi du portefeuille immobilier, développement des affaires, réglementation et conformité, évaluation immobilière, analyse de propriété et du marché immobilier et bien plus encore.


 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

23/04/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

22/04/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. Le marché de l’unifamiliale a légèrement ralenti dans la province en mars dernier au Québec.

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

Il y a 41 minutes | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.