Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Surchauffe immobilière: un problème d’inventaire?

lesaffaires.com|Mis à jour le 16 avril 2024

Surchauffe immobilière: un problème d’inventaire?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a jamais eu autant de maisons à vendre au Canada en mars.

«Le marché immobilier repose sur l’équilibre entre l’offre et la demande, par exemple en regardant le ratio ventes/nouvelles inscriptions», raconte Robert Kavcic, économiste principal chez BMO Marchés des capitaux. 

M. Kavcic observe que le débalancement en ce moment se trouve plus du côté du numérateur (ventes) que du dénominateur (nouvelles inscriptions). «Selon les données désaisonnalisées, les nouvelles inscriptions sont en ce moment de 25% plus nombreuses que leur niveau d’avant la COVID-19, alors que les ventes sont 75% plus nombreuses», dit-il.

L’économiste réitère que la forte demande est le résultat des transferts gouvernementaux aux ménages, des taux d’intérêt qui devraient rester bas à long terme, du phénomène «fear of missing out» (la peur de ne pas pouvoir acheter plus tard si les prix continuent de monter) et d’un peu de spéculation.