Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Gabriel Marcu

Condo: visite guidée

Gabriel Marcu

Expert(e) invité(e)

27 mai 2024 | 7:44 am

Administrateur de condo génial recherché

Gabriel Marcu|27 mai 2024

Administrateur de condo génial recherché

«Vous n’êtes pas là pour chasser les bonnes affaires, mais pour piloter votre bolide immobilier entre la conservation des immeubles, les droits et les obligations de tous, sans moindre erreur.» (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Vous avez été élu administrateur ou administratrice pour votre syndicat? Mes félicitations!

Dans ce billet je vais essayer de rendre un grand hommage à nos (vos) administrateurs de copropriété, ces cobayes honoraires condo-combattants.

 

Avant toute chose, je vous raconte une histoire inspirante

Dans le laboratoire complexe de la copropriété, l’administrateur bénévole, surnommé le chevalier de la copropriété, se lance dans une expérience audacieuse : trouver l’équation parfaite pour concilier conservation de l’immeuble et le respect des règlements d’une part, et les tributs financiers des copropriétaires de l’autre.

Arborant sa blouse blanche tachée de café et ses lunettes épaisses, l’aspirant professeur se lance tête baissée dans les méandres labyrinthiques des règlements en matière de condo. «Eureka!», s’écrie-t-il, bondissant de joie alors qu’il pense avoir déniché la formule magique.

Mais la réalité le claque vite comme un crochet de gauche.

Lorsqu’il tente d’appliquer son génie académique à tester sur des humains, il se retrouve devant la jungle impitoyable de la neurobiologie de l’espèce surnommée condo-sapiens, chacun défendant son bout de territoire comme un parent défend sa progéniture.

Notre néo-scientifique se sent alors tel un biologiste étudiant les comportements étranges d’une espèce inconnue, captivé par les interactions primitives, mais déroutantes, entre les habitants de son écosystème copartagé.

Il se tourne alors vers une constellation voisine, les syndicats, espérant trouver là un condo-allié.

Mais il découvre rapidement que même les gestionnaires des espaces communs les plus aguerris sont dépassés par le chaos ambiant.

Le lendemain, armé d’une détermination sans faille et d’une cafetière pleine à ras bord, il se lance dans une quête épique pour dénicher des solutions à ces mystères quantiques. Il consulte des astrologues condo-cosmiques, des philosophes de la sociologie des espaces partagés, et même des gourous de la dynamique condo-quantique tribale de la copropriété, espérant dénicher la perle rare.

Finalement, après des semaines de travail acharné et des cernes dignes d’un panda en «overtime», il réalise que la clé du succès réside dans l’humain lui-même.

Maintenant, une fois retourné dans le monde réel, je vous propose un texte qui pourra changer votre vie d’administrateur.

 

Mode d’emploi et nouvelle passion?

Bienvenue dans l’Académie virtuelle de l’administrateur de copropriété!

Une performance magique entre conservation, règlements, cotisations… et sinistres. Le tout assaisonné de l’humour d’Einstein!

Voici le mode d’emploi pour survivre et peut-être même pour trouver votre nouvelle passion, qui sait?

Tout d’abord, une fois élu, vous devenez le superhéros ou la superhéroïne de la copropriété.

Votre mission: préserver l’immeuble, faire respecter les règles et protéger les droits des copropriétaires.

Les frais condos seront le résultat financier de dépenses engendrées par ces obligations, mais jamais l’inverse.

Tenez-vous prêt à mettre au défi les copropriétaires, les résidents, les entrepreneurs et même les professionnels.

Et rappelez-vous: vous n’êtes pas là pour chasser les bonnes affaires, mais pour piloter votre bolide immobilier entre la conservation des immeubles, les droits et les obligations de tous, sans moindre erreur.

Bienvenue dans le monde merveilleux du «Qui veut être mon voisin de condo?»

Un administrateur doit être doté d’un esprit logique, critique et d’une capacité à prendre des décisions. Vous aurez besoin de temps, d’énergie et d’une bonne dose de café pour jongler entre les tâches quotidiennes (réponses aux copropriétaires, paiements aux fournisseurs, supervision des travaux) et les projets spéciaux (travaux imprévus, gestion des sinistres et des entrepreneurs, etc.).

N’oubliez jamais: vos choix doivent refléter vos espoirs, pas vos peurs. Soyez intègre, évitez les conflits d’intérêts et réfléchissez avant d’agir. Posez-vous les bonnes questions: est-ce une urgence? Quel est le préjudice? Et surtout, est-ce que je peux reporter ma décision à demain?

Enfin, rappelez-vous que le plus grand risque dans la vie est de ne prendre aucun risque.

En tant qu’administrateur de copropriété, vous vous engagez à:

 

  • Toujours vous former et vous informer, apprendre et rechercher des solutions pour assurer le bien-être de votre communauté.
  • Devenir une personne-ressource accessible et proactive, prête à offrir votre soutien et vos conseils.
  • Éviter de semer la panique parmi vos copropriétaires.
  • Entourez-vous de personnes positives, de professionnels compétents et d’entrepreneurs reconnus pour garantir une gouvernance efficace et de qualité.
  • Faire partie d’un réseau de syndicats et de professionnels engagés dans la résolution de problèmes, plutôt que de ceux qui trouvent des excuses (genre matante Germaine la voyante ou le mononcle Joe Pickup qui sait tout sur tout).
  • En matière de déontologie, rappelez-vous toujours l’intérêt collectif, évitez les dérapages et prenez vos responsabilités.
  • Restez simplement vous-même, un leader-coach en toute circonstance, transparent et honnête avec vos copropriétaires.

Il y a des gens qui aiment manger au resto avec services et de ceux qui adorent cuisiner chez eux avec des implications collectives.

 

En optant pour l’autogestion, soyez un chef cuisinier hors pair et surtout avec des étoiles Michelin et soyez fier de l’être.

Préparez vos repas avec passion. Ne servez surtout pas de «fast-food» à vos copropriétaires, investissez dans la qualité et dans les bonnes recettes inspirantes des professionnels aguerris.

Et surtout, n’oubliez pas d’appliquer les règles de la maison, prévues dans le Règlement de l’immeuble, sinon vous risquez de servir des plats… froids à vos condos-touristes et de laver seul la vaisselle sale ensuite!

Bon appétit et merci à vous, chers bénévoles dévoués dans ce monde souvent cruel!