Rendement de 20,3% pour le Fonds de solidarité FTQ

Publié le 30/06/2021 à 11:27, mis à jour le 30/06/2021 à 15:50

Rendement de 20,3% pour le Fonds de solidarité FTQ

Publié le 30/06/2021 à 11:27, mis à jour le 30/06/2021 à 15:50

Par La Presse Canadienne

« Au-delà de nos résultats financiers, ce dont nous sommes le plus fiers, c’est l’impact du Fonds partout au Québec», commente Janie C. Béïque, présidente et cheffe de la direction du Fonds de solidarité FTQ. (Photo: courtoisie)

Le Fonds de solidarité FTQ a profité de la reprise rapide de l’économie en affichant un rendement annuel de 20,3 % au cours de son exercice financier terminé le 31 mai 2021.

Sur une plus longue période, le Fonds obtient un rendement annuel de 9,3 % sur trois ans et de 8,9 % sur cinq ans. Ces rendements ne tiennent pas compte des crédits d’impôt fédéral et provincial pour les fonds de travailleurs. En comparaison, Fondaction CSN, l’autre fonds des travailleurs, a affiché un rendement de 22,7 % au cours de la même période de 12 mois.

Quand elle pense au chemin parcouru depuis un an, Janie C. Béïque, la présidente et cheffe de la direction du Fonds FTQ, avoue avoir été agréablement surprise par la résilience de l’économie.

À (re)lire: Le plan de match de Janie C. Béïque: les yeux rivés vers le long terme

« L’économie a bien fait, commente-t-elle en entrevue. Si on se compare à où on était il y a un an, c’est sûr que c’est deux mondes complètement différents. Les équipes de direction des entreprises qu’on a en portefeuille ont vraiment bien réagi durant la pandémie. Elles ont bien tiré leur épingle du jeu. »

La forte hausse du taux d’épargne des Québécois a également surpris l’équipe du Fonds FTQ. Les ménages ont épargné 18,4 % de leurs revenus disponibles en 2020 par rapport à un taux de 6,8 % en 2019, selon l’Institut de la statistique du Québec.

Bien des ménages ont cherché des manières de faire fructifier cette épargne supplémentaire. Devant l’intérêt des épargnants, le Fonds FTQ a été contraint de ne plus accepter les nouvelles ententes de prélèvement bancaire pour l’acquisition d’actions. Les ententes convenues avant le 11 juin sont toujours honorées. Il n’est plus possible, non plus, de faire un versement forfaitaire pour le moment.

« On veut s’assurer qu’on est capable de mettre au travail l’argent qu’on nous confie, explique Janie C. Béïque. C’est sûr qu’on a eu énormément de demandes dans les premières journées du mois de juin, ce qui nous a forcés à arrêter ce genre d’entrée de fonds. »

La PDG n’exclut pas qu’elle puisse revoir cette décision avant l’échéance prévue au 31 mai 2022. « Est-ce qu’on va corriger ça dans la prochaine année, c’est possible, mais pour le moment avec la visibilité que j’avais, les projets qu’on a en tête, les actionnaires qui vont nous envoyer des capitaux, on croyait que c’était prudent d’arrêter de recevoir des capitaux pour le moment. »

 

Cirque du Soleil et Air Transat

La pandémie a été particulièrement difficile pour deux investissements du Fonds de solidarité FTQ : le Cirque du Soleil et Air Transat.

Le Fonds a perdu 39,3 millions $ accordés sous forme de prêt au Cirque du Soleil. L’aventure est terminée pour le Fonds qui n’est plus actionnaire, ni créancier. Janie C. Béïque ne ferme toutefois pas la porte à une collaboration dans le futur. « S’ils venaient nous voir demain matin pour du financement, c’est sûr qu’on le regarderait de manière sérieuse. Ils ont une belle équipe de direction. Leur modèle est super intéressant. Ils ont fait de super belles choses, malheureusement ils se sont fait ramasser par la pandémie. »

Les activités de Transat, pour leur part, ont pris du plomb dans l’aile en raison des mesures de restrictions sanitaires. L’action du voyagiste montréalais a perdu 62 % par rapport à son sommet d’avant la pandémie en novembre 2019, à la fermeture des marchés au 29 juin. La participation du Fonds équivaut à 11,55 % des actions en circulation, selon des données compilées par Refinitiv.

Le Fonds n’a pas pris position publiquement quant à l’offre d’Air Canada, abandonnée en avril dernier, et quant aux négociations avec l’homme d’affaires Pierre-Karl Péladeau qui n’ont pas abouti sur une entente.

Janie C. Béïque dit avoir confiance en l’avenir de Transat et en sa nouvelle PDG, Annick Guérard, qui a pris les commandes du voyagiste en mai dernier. « J’ai eu le privilège de côtoyer Annick. C’est une femme de conviction. Elle a de l’énergie, elle a une vision incroyable. Elle a une équipe d’employés extraordinaires alentour d’elle. Honnêtement, je suis convaincue qu’ils vont tirer leur épingle du jeu. »

 

Résultats

Le Fonds FTQ a enregistré un bénéfice de 2,9 milliards $ au cours de l’exercice. La taille de son actif net est de 17,2 milliards, en date du 31 mai.

La société de capital-développement a investi 1,1 milliard $ dans l’économie du Québec au cours de l’exercice. Son portefeuille « Québec » a d’ailleurs affiché un rendement de 30,1 %. Au sein de ce portefeuille québécois, les titres privés ont progressé de 27,5 % et les actions cotées en Bourse de 44,5 %.

Le Fonds FTQ compte 723 501 actionnaires et appuie plus de 3437 entreprises.

À la une

Voici comment éviter les salutations gênantes

Il y a 23 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Un coude tendu n'aura jamais causé autant d'inquiétudes qu'au retour au bureau.

Bousculer le monde l'assurance avec Alcor&Mizar

15/09/2021 | Emmanuel Martinez

Alcor&Mizar espère révolutionner le monde de l’assurance en offrant des conseils, sans vente de police.

Femmessor change de nom pour Evol

15/09/2021 | Les Affaires

«Nous avons la conviction d’avoir trouvé un nom qui incarne réellement l’ambition que nous poursuivons.»