L'action de la semaine: CIBC

Publié le 18/09/2023 à 19:57

L'action de la semaine: CIBC

Publié le 18/09/2023 à 19:57

Parmi les banques canadiennes, la Banque CIBC présente la plus grande participation au marché de l’habitation local. (Photo: Jade Trudelle)

Pourquoi la Banque CIBC (CM, 55,22$) se prépare-t-elle à des pertes en immobilier – et les investisseurs doivent-ils s’en préoccuper?

Faits importants à retenir sur les actions de la Banque CIBC:

• Présentement, la Banque CIBC augmente significativement sa provision pour pertes sur créances en immobilier et en construction, jusqu’à 150% et 68% au T2 et au T3, respectivement.

• Parmi les banques canadiennes, la Banque CIBC présente la plus grande participation au marché de l’habitation local.

• Les pertes doivent être gérables et les investisseurs devraient garder en tête les objectifs de croissance à moyen et à long termes. En effet, une fois atteints, ceux-ci peuvent mener à une hausse des titres de la Banque CIBC.

 

Plus tôt cette année, l'équipe de Morningstar a souligné que le secteur bancaire canadien pourrait connaître une période de transition, alors que les prêts ralentissent.

Les taux d’intérêt représentent un fardeau pour les emprunteurs et il semble que la Banque CIBC puisse entrevoir quelques impasses, anticipant les défaillances immobilières avec lesquelles elle pourrait devoir composer.

Nous avons remarqué un rebond en ce qui a trait aux fonds que la Banque CIBC réserve pour les pertes en lien avec ses activités de prêt immobilier.

La banque a augmenté de 68% sa provision pour pertes sur créances des prêts en immobilier et en construction au dernier trimestre, après l’avoir élevée de 150 % au trimestre précédent.

 

Eric Compton (Photo: Morningstar)

Le stratège boursier Eric Compton indique que l’augmentation des provisions a eu lieu en raison d’un changement des perspectives macroéconomiques de la banque, celle-ci ayant constaté la pression qui s’exerce sur les ratios du service de la dette au Canada – et les pertes sur prêts immobiliers commerciaux aux États-Unis.

Les réserves peuvent atteindre 7,6% des prêts pour immeubles de bureaux américains à la Banque CIBC et les investisseurs voient probablement eux aussi des signaux d’alarme.

En fait, parmi ses semblables, la Banque CIBC présente la plus grande participation au marché de l’habitation local.

Les investisseurs boursiers de la Banque CIBC doivent-ils s’inquiéter?

 

Priorité aux gains, alors que la Banque CIBC a les capitaux requis pour absorber les pertes

La menace d’un repli en habitation est davantage un risque pour l’avenir de la croissance qu’un risque existentiel pour la Banque CIBC, affirme Eric Compton, la Banque CIBC ayant maintenant le capital et les bénéfices pour absorber toute perte sur créance éventuelle.

Les investisseurs devraient peut-être plutôt se concentrer sur les objectifs de rentabilité et de croissance à moyen terme fixés par la banque. S’ils étaient touchés, ceux-ci généreraient une hausse des actions de la Banque CIBC.

Pour le moment, donc, remettez le provisionnement en perspective avant de vendre quoi que ce soit de manière précipitée.

L'avis d'Andrew Willis, rédacteur en chef chez Morningstar Canada

 

Un texte d'Andrew Willis, rédacteur en chef, Morningstar Canada

Une traduction de Mélanie Pilon

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Fed: il est trop tôt pour réduire les taux, estime un responsable

13/05/2024 | AFP

«Nous avons besoin de preuves supplémentaires que l'inflation est en train de revenir vers notre cible de 2%.»

Bienvenue au «takeoff», le prochain mot à la mode

18/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. Les banques centrales pourraient être obligées de devoir relever leurs taux...

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.