Ces imposteurs qui vous réclament de l'impôt

Publié le 29/07/2016 à 09:49

Ces imposteurs qui vous réclament de l'impôt

Publié le 29/07/2016 à 09:49

Par Institut de planification financière

Une fraude va bon train ces derniers temps : des contribuables reçoivent un appel prétendument de l’Agence du revenu du Canada (ARC) les avisant d’un solde d’impôt à payer. Sous la menace de saisie et de poursuites, la personne au bout du fil leur offre d’éviter de fâcheuses conséquences en réglant rapidement ce montant par carte de crédit… en fournissant toutes les informations sur-le-champ. Et voilà ! Ils sont tombés dans le piège du fraudeur.

D’autres victimes ont reçu des courriels émanant soi-disant de l’ARC. Le message laisse croire que des renseignements personnels sont manquants et qu’il faut répondre à certaines questions pour recevoir son remboursement d’impôt.

Quoi penser aussi de cette annonce du programme Grants Money qui circule notamment sur Facebook, prétextant que vous pouvez recevoir des milliers de dollars du gouvernement fédéral en allocations méconnues ? Il suffit de remplir des documents détaillant votre situation fiscale et vous recevrez vos chèques gouvernementaux. Tout est escroquerie, car par votre inscription, vous venez de fournir vos renseignements personnels aux fraudeurs : numéro de compte, numéro d’identification personnel (NIP), coordonnées, numéro d’assurance sociale, etc.

Ne devenez pas des victimes de ces escroqueries. Voici quelques conseils pour vous protéger :

• Posez-vous la question suivante : pourquoi l'ARC vous demanderait-elle par téléphone ou par courriel de lui fournir des renseignements personnels qu'elle possède déjà dans ses dossiers? À ce propos, l’ARC ne laisse jamais de message contenant des renseignements personnels sur un répondeur.

• Communiquez avec l'ARC (1 800 959-7383) pour confirmer que vous devez réellement de l'impôt ou que vous avez droit à un remboursement avant de fournir des renseignements personnels ou bancaires.

• Soyez vigilants lorsqu’il s’agit de divulguer des renseignements confidentiels à des tiers.

• Si vous recevez ce genre de sollicitation via un compte Facebook, ne cliquez sur aucun lien.

• Détruisez le courriel frauduleux rapidement.

• Ne révélez jamais le NIP de votre carte de débit ou de crédit, en aucune circonstance et sous aucun prétexte.

• Modifiez fréquemment votre NIP.

• Dénoncez ces appels et ces courriels auprès du Centre Antifraude du Canada (voir coordonnées ci-dessous).

Toutes ces fraudes resurgissent sans cesse, car elles trouvent preneurs : plus de 7 millions de Canadiens en ont été victimes en 2014, selon un rapport de la firme d’antivirus Norton Symantec.

Si vous avez répondu à une communication frauduleuse ou croyez être victime de fraude, contactez le service Centre antifraude du Canada de la Gendarmerie royale du Canada, par courriel à info@centreantifraude.ca ou en composant le 1 888 495-8501. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Web de Sécurité publique Canada.

 

À la une

Que restera-t-il pour nos entreprises?

Il y a 3 minutes | Véronique Proulx

EXPERTE INVITÉE. Les difficultés budgétaires ne doivent pas faire changer le gouvernement de cap.

À surveiller: Canadian Natural Resources, CIBC et Stella-Jones

09:27 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Canadian Natural Resources, CIBC et Stella-Jones? Voici des recommandations d'analystes.

Bourse: Wall Street ouvre en baisse

Mis à jour il y a 58 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également ouvert en légère baisse.