Certains Québécois pourraient avoir droit à des impôts simplifiés

Publié le 17/12/2018 à 16:39

Certains Québécois pourraient avoir droit à des impôts simplifiés

Publié le 17/12/2018 à 16:39

Par La Presse Canadienne
Une personne remplie sa déclaration de revenus.

[Photo: 123rf]

Estimant que cela pourrait simplifier la vie à de nombreux contribuables québécois, le ministre des Finances, Éric Girard, ne ferme pas la porte à ce que l’État puisse préremplir des déclarations de revenus quand c’est possible.


Malgré son enthousiasme lorsqu’il a été interrogé sur la question en marge d’une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), lundi, le grand argentier de la province n’a pas indiqué si cela allait se concrétiser prochainement.


En mêlée de presse, il a néanmoins affirmé que « chaque citoyen ne devrait pas avoir besoin d’un fiscaliste pour remplir sa déclaration » de revenus.


Le ministre des Finances n’est pas le seul à voir cette possibilité d’un bon œil, puisqu’en avril dernier, le Parti québécois (PQ) avait effectué une sortie pour suggérer que Revenu Québec puisse s’occuper des déclarations plus simples.


Dans certains pays, comme en France et en Australie, le gouvernement offre un préremplissage de certaines cases des déclarations grâce aux nombreux renseignements qui sont à sa disposition, comme le revenu gagné.


Selon M. Girard, quand on « simplifie » et « vulgarise », on rend service à la population.


Si le ministre des Finances a fait preuve d’ouverture, une étude réalisée l’été dernier par l’Institut économique de Montréal (IEDM) en vient plutôt à la conclusion qu’une telle mesure se traduirait par d’importants coûts administratifs et des risques d’erreurs.


Le document du groupe de réflexion souligne notamment qu’en 2010, au Royaume-Uni, un cafouillage avait fait en sorte que six millions de contribuables avaient vu leurs impôts être incorrectement calculés.


L’IEDM avait également révélé qu’un projet-pilote avait été tenté chez Revenu Québec en 2008 et que moins du tiers des 100 000 contribuables contactés avaient choisi d’opter pour le formulaire envoyé par Québec.

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Future crise financière : trois risques à l'horizon

27/03/2019 | François Normand

BALADO - La dette, le shadow banking et l'isolationnisme de Trump pourraient provoquer ou accentuer une nouvelle crise.

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

OPINION Des « règles du pouce » à revisiter
Édition du 09 Mars 2019 | Hélène Gagné
Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé
Mis à jour le 14/02/2019 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: les gagnants et perdants de la semaine
25/01/2019 | Martin Jolicoeur

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.