25 conseils pour réduire vos impôts

Publié le 02/03/2012 à 00:00, mis à jour le 02/03/2012 à 16:09

25 conseils pour réduire vos impôts

Publié le 02/03/2012 à 00:00, mis à jour le 02/03/2012 à 16:09

Par Dominique Froment
11 Regroupez vos dons avec ceux de votre conjoint

Lorsque les dons d'un couple excèdent 200 $, il est avantageux de les combiner sur une seule déclaration de revenu. Les premiers 200 $ de dons donnent droit à un crédit de 15 % au fédéral (sujet à l'abattement de 83,5 % du Québec) et de 20 % au provincial, alors que tout excédent donne droit à un crédit de 29 % au fédéral (sujet à l'abattement de 83,5 %) et de 24 % au provincial. Sachez aussi que le don d'actions de sociétés inscrites en Bourse représente une stratégie intéressante, puisqu'elle permet d'éviter l'impôt de 50 % (multiplié par votre taux d'imposition) sur le gain en capital de ces actions.

12 Réclamez le crédit pour votre première maison

Vous avez acheté une habitation après le 27 janvier 2009 et vous ne possédiez aucun bien immobilier au cours de l'année ni au cours des quatre années civiles précédentes. Vous avez alors droit à un crédit d'impôt non remboursable de 15 % (sujet à l'abattement du Québec de 83,5 %) sur un montant de 5 000 $. Ce qui peut vous faire économiser jusqu'à 626 $.

13 Profitez d'une éventuelle baisse de revenu

Vous devez rembourser une portion de votre Régime d'accession à la propriété (RAP) à même votre contribution REER sans quoi, la portion non remboursée sera ajoutée à votre revenu imposable. Cependant, si vous prévoyez des fluctuations de revenu, il peut être intéressant de ne pas rembourser la portion minimum du RAP dans l'année où ses revenus sont plus bas ; cela vous permettra de conserver votre contribution REER afin de l'utiliser au cours d'une année où vos revenus seront plus élevés.

14 Vous pouvez retirer des sommes du REER pour financer vos études

Comme avec le RAP (Régime d'accession à la propriété), vous pouvez effectuer des retraits de votre REER sans pénalité pour défrayer le coût de vos études à plein temps ou celles de votre conjoint. Le montant retiré ne peut excéder 10 000 $ par année et 20 000 $ sur une période de quatre ans. Ces retraits sont remboursables, sans intérêt, sur une période de 10 ans.

15 Récupérez les droits au REER de votre conjoint décédé

Lorsqu'une personne décède avec des droits de cotisation au REER inutilisés, il est possible de cotiser au REER de son conjoint au nom de la personne décédée et de déduire ces cotisations additionnelles dans la déclaration finale du défunt.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.