Un examen dans le privé, c'est combien?

Publié le 13/02/2015 à 09:00

Un examen dans le privé, c'est combien?

Publié le 13/02/2015 à 09:00

Par Nafi Alibert

Marc-André Lebeau, propriétaire des magasins Bicycles Quilicot, n’avait pas réussi à avoir de médecin de famille jusqu’à ce qu’il décide de consulter au privé. « J’ai une famille et une entreprise. Pour moi, le temps est précieux. Dans ma situation, la médecine privée est une avenue plus intéressante que le public », tranche-t-il.


Coût d’une consultation à la clinique privée Avenir MD où il est patient : 110 $ pour les 15 premières minutes, 25 $ les 5 minutes additionnelles. Soit une moyenne de 9 $ la minute pour une consultation de 20 minutes, sans compter les 75 $ de frais d’ouverture de dossier.


« Ces cliniques sont vraiment gérées comme des entreprises, mais le service rendu est plus efficace », estime l'entrepreneur.


À mesure que les cliniques privées se multiplient dans la province, certains patients québécois n’hésitent plus à se tourner vers elles pour traiter leur problème de santé. Mais à quel prix?


Le temps, c’est de l’argent


Depuis quelques années, les cliniques de médecine familiale privées poussent comme des champignons aux quatre coins du Québec. Des omnipraticiens désengagés de la RAMQ proposent ainsi des consultations, des soins d’urgence et certaines chirurgies à ceux qui, en échange de quelques centaines de dollars, se paient le luxe de ne plus attendre des heures avant qu’un médecin au public ait le temps de les recevoir.


C'est d'ailleurs l'attente dans le système public qui a convaincu Marc-André Lebeau de passer au privé. Alors à la recherche d’un pédiatre pour son garçon, M. Lebeau apprend qu’une clinique publique ouvre des places pour un médecin de famille. Dès le lendemain, il se poste au garde-à-vous devant ladite clinique à 5 h 50 du matin. « Il y avait au moins 80 personnes en ligne devant moi, déplore-t-il. Un préposé est finalement venu nous dire qu’il n’y avait de la place que pour 10 personnes maximum... Je me suis découragé. »


La clinique privée Rockland annonce des tarifs de 175 $ pour une consultation de 30 minutes, auxquels s’ajoutent des frais d’ouverture de dossier de 80 $. Mais à ce prix-là, « il y a de la place tous les jours »!


C’est aussi ce qui a séduit M. Lebeau, dont les enfants sont suivis par une clinique privée de Blainville. « Là, on ne nous facture pas à la pièce, mais au temps, témoigne-t-il. Puis, on y va un mal à la fois. Si on vient pour un rhume et qu’on a aussi un mal de dos, alors il faudra payer pour deux consultations différentes. Mais là encore, le service est quasi instantané et on reçoit les tarifs par courriel. Il n’y a pas de surprise quant à la facturation. »


Des frais justifiés?


Il n’existe actuellement aucun encadrement en ce qui concerne les tarifs qu’un médecin privé peut facturer à ses patients.


Bien que l'Institut économique de Montréal défende l’idée que « comme dans n’importe quel marché, tout est question d’offre et de demande », les médecins réunis au sein du regroupement Médecins québécois pour le régime public (MQRP) ne perçoivent pas ces pratiques d’un bon œil.


« C’est le Far West! s’insurge Marie-Claude Goulet, vice-présidente du MQRP. On voit se développer des pratiques complètement aberrantes avec des bilans de santé qui coûtent une fortune, mais qui ne sont pas médicalement requis. C’est tout le contraire de ce qu’on apprend sur les bancs de l’école, c’est la porte ouverte vers de la mauvaise médecine. » Selon elle, le privé ne peut que « parasiter le public tout en se présentant comme son sauveur ».


Malgré tout, comme de nombreux Québécois, Marc-André Lebeau n’en démord pas : « Maintenant que j’en ai les moyens, le privé garantit un meilleur suivi pour ma famille, c’est définitif! »


 

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Un secret qui peut valoir des centaines de milliers de dollars

12/04/2019 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Ces fonds de placement méconnus peuvent être très avantageux sur le plan fiscal.

L'optimisme vous endette-t-il?

Mis à jour le 10/04/2019 | Daniel Germain

Plus nos perspectives financières nous semblent favorables, plus notre situation risque de se détériorer.

À la une

Première: des étudiants de McGill deviennent investisseurs d'impact

23/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le Montreal Social Value Fund permettra à des étudiants d'expérimenter l'investissement d'Impact local.

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

23/04/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Le PDG d'Aldo veut prouver qu'il n'est pas que «le fils du patron»

23/04/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «Je veux prouver que je suis vraiment digne de ce poste; je ne veux laisser aucun doute.»