Magasiner en ligne sans carte de crédit

Publié le 09/11/2015 à 09:20

Magasiner en ligne sans carte de crédit

Publié le 09/11/2015 à 09:20

Magasiner en ligne sans carte de crédit est possible, même si celle-ci continue de dominer les transactions dans le monde virtuel. Survol des différentes possibilités.

Carte de débit « virtuelle »

«Peu de consommateurs savent qu'ils peuvent utiliser leur carte de débit directement pour faire des achats en ligne», dit Alexandre Plourde, avocat chez Option consommateurs. Nouveauté au Canada depuis 2 à 3 ans, cette carte est offerte par trois institutions bancaires. Elle fait passer les transactions par le réseau de Visa lors d'achats en ligne, et par le réseau Interac lors d'un achat en personne. On la reconnaît grâce aux deux logos sur la carte.

La carte de débit virtuelle offre toutefois une piètre protection législative. Par exemple, si un bien n'est pas livré ou est endommagé, le consommateur peut avoir recours à la rétrofacturation en se tournant vers l'émetteur de la carte plutôt que vers le commerçant pour être dédommagé. Ce processus n'est garanti légalement que pour les cartes de crédit. Les autres modes de paiement ne sont régis que par le contrat entre l'institution bancaire et le titulaire de la carte, un contrat souvent désavantageux pour ce dernier, selon Option consommateurs.

PayPal

Le service PayPal agit comme un intermédiaire entre acheteurs et vendeurs. Il permet de payer grâce à son compte débit, donc d'éviter l'endettement. De nombreux commerçants acceptent cette méthode de paiement bien connue et conviviale.

« J'utilise PayPal pour faire des achats sur Amazon et eBay, par exemple, j'ai acheté des écouteurs Beats de Dr Dre et des recharges de ma carte de PlayStation, raconte Elliott Daus, étudiant au Collège Champlain. Je préfère PayPal, car je suis à un âge où vivre avec une carte de crédit n'est pas nécessaire. »

Interac

Les commerçants acceptant ce mode de paiement sont beaucoup moins nombreux que pour PayPal. La liste exhaustive est disponible sur le site d'Interac. Ce système oblige toutefois à passer par le site de son institution bancaire, un détour fastidieux.

Même virtuelle, une transaction Interac compte comme une transaction bancaire, met en garde Philippe Viel, directeur des communications à l'Union des consommateurs. Par exemple, si un consommateur fait 15 achats Interac en une journée et que son forfait bancaire lui donne accès à 15 transactions, la 16e lui occasionnera des frais.

Cartes prépayées

Cartes à achat unique: L'avantage majeur des cartes d'achat prépayées est qu'elles sont acceptées absolument partout où le sont Visa et Mastercard. Selon la Loi sur la protection du consommateur, si un commerçant a un terminal pour l'une de ces deux entreprises, il doit accepter toutes les cartes émises par celles-ci, qu'elles soient Platinum ou prépayées.

« C'est une excellente option pour les consommateurs qui ont un mauvais dossier de crédit. On considère les cartes prépayées comme des outils de lutte contre l'endettement », affirme Philippe Viel.

Certains achats en ligne se font obligatoirement par crédit, comme réserver un hôtel ou louer une voiture. Le montant de ces cartes peut s'élever jusqu'à 500 $, ce qui couvre un très grand nombre de transactions.

La plupart des cartes comportent des frais de toutes sortes, qui doivent être clairement mis en évidence. Les entreprises peuvent notamment facturer un frais maximal de 2,50 $ par mois à partir du 15e mois d'inutilisation, puis de manière continue.

Cartes rechargeables: Il existe certaines cartes rechargeables, identifiées au nom du détenteur. Pour mesurer leur rentabilité, il faut comparer leurs frais de recharge avec ceux d'activation d'une nouvelle carte et des frais d'inutilisation.

 


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Le commerce de détail aux soins intensifs

BLOGUE INVITÉ. Aldo, Reitmans, Frank & Oak et Groupe Dynamite ne sont que quelques exemples de l’étendue des dommages.

Deuxième vague: Justin Trudeau fera un discours à la nation

Il y a 44 minutes | La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau fera un discours à la nation mercredi soir.

Unifor conclut une entente avec Ford

Mis à jour à 13:36 | La Presse Canadienne

Les 6300 travailleurs syndiqués de Ford voteront sur l’entente de principe au cours du week-end.