Ma carte au régime

Publié le 07/01/2013 à 11:59, mis à jour le 11/10/2013 à 08:07

Ma carte au régime

Publié le 07/01/2013 à 11:59, mis à jour le 11/10/2013 à 08:07

Par Kathy Noël

Comment reprendre le dessus sur ses dettes et commencer l'année du bon pied ?

Voici cinq résolutions pour réduire de manière durable le solde de votre carte de crédit.

NO 1 - Prenez le taureau par les cornes

Les gens surendettés après les fêtes traînent souvent un solde impayé sur leur carte depuis longtemps. Ce solde s'établit en moyenne à 3 539 dollars, selon une étude de TransUnion. Et pour ceux qui défilent dans le bureau de Stéphanie Paquin, conseillère budgétaire à l'ACEF de l'Est de Montréal, il dépasse couramment les 5 000 dollars.

«Quand on commence à moins bien dormir, c'est que l'argent est devenu une source de stress. Il faut cesser d'utiliser sa carte», dit la conseillère. Votre dette ne disparaîtra pas parce que vous l'ignorez. Alors, ouvrez les enveloppes, calculez le solde de vos cartes et vérifiez qu'il correspond bien aux transactions que vous avez effectuées. Ne vous défilez pas !

NO 2 - Établissez une stratégie de remboursement

«La première chose à faire est de tenter de dégager un montant tout de suite pour diminuer le solde», conseille Stéphanie Paquin. Ainsi, vous réduirez au moins les frais d'intérêt. Il est toujours préférable de payer plus que le montant minimum exigé, qui couvre à peine davantage que les intérêts exigés par mois. Payer le montant minimum vous assure de payer un maximum d'intérêts ! À ce rythme, le remboursement du solde pourrait vous prendre 20 ans !

Sachez que vous payez de l'intérêt sur tous les achats que vous avez effectués durant le mois si vous n'avez pas acquitté votre solde au complet. Autrement dit, si vous remboursez 4 999 dollars sur un solde de 5 000 dollars, vous paierez les intérêts sur 5 000 dollars.

Un bon moyen de réduire le poids des intérêts consiste à transférer la dette sur une marge de crédit à faible taux, tout en continuant de payer un montant plus élevé que le minimum exigé. «Pour rembourser la dette plus vite, nous suggérons à ceux qui le peuvent de contracter un prêt personnel, dont le taux sera toujours plus faible que celui d'une carte.» De plus, contrairement à la marge de crédit, le prêt a une échéance de remboursement. Ce conseil est valable à condition de ne faire aucune nouvelle transaction sur votre carte.

NO 3 - Établissez un budget

C'est l'occasion d'acquérir une saine habitude. En établissant un relevé de vos revenus et de vos dépenses, vous aurez une idée plus claire de votre capacité à rembourser vos dettes. «Évaluez le montant que vous pourrez consacrer au remboursement chaque mois. Si vous n'arrivez pas à donner plus que le montant minimum, examinez quelles dépenses vous pouvez réduire», dit Stéphanie Paquin. Si nécessaire, vendez des actifs.

Le site de l'Union des consommateurs (www.consommateur.qc.ca/acefest) donne des formations sur le sujet. Les sites Internet des banques offrent souvent des conseils et des calculateurs pour établir votre budget. Certains logiciels comme Budget Express 3.0, téléchargeable à l'adresse www.budgetexpress.com, vous permettent même de synchroniser les données de votre compte de banque avec celles de votre budget.

NO 4 - Demandez conseil

Si vous ne savez pas comment aborder le problème, consultez un conseiller budgétaire auprès de l'ACEF de votre région. Les adresses sont répertoriées sur le site de l'Union des consommateurs (www.consommateur.qc.ca). Le service est gratuit. «Trop souvent, les gens viennent nous voir quand ils sont acculés à la faillite, alors qu'ils pourraient limiter les dégâts s'ils planifiaient mieux.»

Un conseiller pourra vous aider à élaborer un budget clair et réaliste. Il pourra aussi vous expliquer certaines notions de finances. Selon une étude de l'Université Laval, 46 % des détenteurs de cartes de crédit ignorent que des frais d'intérêt sont facturés lorsqu'ils paient le montant minimum. «Les gens nous disent qu'ils remboursent, mais que leur solde ne baisse pas ! Nous leur faisons comprendre qu'ils ne paient que des intérêts.»

NO 5 - Planifiez pour l'an prochain

On prévoit rarement d'épargner pour Noël. Pourtant, cette période suit de quelques semaines la rentrée, qui pèse elle aussi sur les finances. «Si vous voulez dépenser 1 200 dollars pour des cadeaux, rien ne vous empêche de commencer immédiatement à mettre de côté 100 dollars par mois jusqu'à Noël», dit Stéphanie Paquin. De plus, si vous savez quels cadeaux vous voulez offrir, certaines périodes de l'année sont plus propices que d'autres pour profiter de rabais.

Enfin, rien n'empêche de donner autre chose que des biens matériels. Les échanges de services notamment sont très à la mode. Votre portefeuille vous en remerciera.

QUI PAIE SON SOLDE EN ENTIER ?

20 % des Québécois paient rarement la totalité du solde de leur carte de crédit principale (plus de 50 % ont deux cartes et plus), et 12 % ne le font jamais. Plus d'hommes (55 %) que de femmes (45 %) paient en entier le solde de leur carte lorsqu'ils reçoivent leur état de compte.

Sondage CROP 2010

43 %

des Québécois utilisent leur carte de crédit comme moyen de financement, c'est-à-dire qu'ils n'acquittent pas toujours leur solde chaque mois.

Le tiers des utilisateurs de cartes de crédit ne connaissent pas le taux d'intérêt de leur carte.

Source : CROP, 2011

3 539 $

Solde moyen des cartes de crédit

Le Québec est la province canadienne où l'endettement par carte de crédit a le plus augmenté de 2010 à 2011, avec une hausse de 7,8 %

Source : TransUnion, 2011

19 ans pour rembourser une dette de 5 000 $

Supposons un solde de 5 000 dollars à un taux d'intérêt annuel de 18 % et un montant minimum* exigé de 3 % sur le solde chaque mois.

Temps total pour rembourser / Solde original / Intérêts payés / Total payé

18 ans et 10 mois / 5 000,00 $ / 4 798,89 $ / 9 798,89 $

*Note : Desjardins a haussé ce minimum à 5 % en mars 2011.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.