Le nombre de dossiers d'insolvabilité a grimpé de 9,3% en 2019

Publié le 10/02/2020 à 15:57

Le nombre de dossiers d'insolvabilité a grimpé de 9,3% en 2019

Publié le 10/02/2020 à 15:57

Par La Presse Canadienne
Des billets de banque.

(Photo: La Presse canadienne)

Le nombre total de dossiers d'insolvabilité a augmenté de 9,3% l'an dernier, pour se chiffrer à 140 858, a indiqué lundi le Bureau du surintendant des faillites. Et si l'insolvabilité des consommateurs était toujours au coeur de la vaste majorité des cas, les dossiers d'entreprises ont enregistré leur première hausse depuis 2001.

Plus de 97% des dossiers d'insolvabilité ont été présentés par des consommateurs, ce qui constituait leur deuxième niveau le plus élevé jamais enregistré depuis 2009, à la fin de la Grande Récession.

L'Ontario a enregistré le plus grand nombre de dossiers d'insolvabilité, soit 45 754, une augmentation de 15% par rapport à 2018.

Pour le quatrième trimestre de 2019, le nombre total de dossiers personnels et d'entreprises a augmenté de 9,8% par rapport à la même période un an plus tôt.

Le nombre de dossiers d'insolvabilité d'entreprise au quatrième trimestre a diminué de 4,1% par rapport à la même période en 2018, mais a augmenté de 9,7% par rapport au troisième trimestre de 2019.

Le secteur des mines, du pétrole et du gaz a ouvert la voie avec une augmentation de 75% du nombre de dossiers d'insolvabilité en 2019 par rapport à 2018. Au chapitre des dossiers d'entreprises par province, le Manitoba a été le plus durement touché, avec une hausse de plus de 39%, suivi des provinces de l'Atlantique avec une augmentation de 38%.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...