Le camp d'été, c'est maintenant !


Édition de Avril 2014

Le camp d'été, c'est maintenant !


Édition de Avril 2014

Par Didier Bert

Envoyer deux enfants quelques semaines dans un camp d'été peut coûter une petite fortune. Comment trouver le camp qui vaut le prix ?

Faites d'abord le tour de votre entourage. Votre famille et vos amis ont peut-être de bonnes (ou de mauvaises !) expériences à partager, et des adresses de camps à privilégier. Ne tardez plus si vous voulez avoir encore le choix.

Faites participer vos enfants à la prise de décision. Vous éviterez plus sûrement de dépenser de l'argent dans un camp qui ne correspond pas à leurs souhaits. Et vous les verrez partir chaque matin avec enthousiasme... plutôt qu'en traînant les pieds.

Rendez-vous sur place

Profitez des journées portes ouvertes proposées par la plupart des camps. Vérifiez la propreté des installations. Faites connaissance avec le personnel. L'enfant sera rassuré par la visite, et il sera en terrain connu dès le premier jour de camp.

Demandez à voir les menus, renseignez-vous sur la qualité et la quantité de la nourriture, ainsi que sur les soins médicaux qui pourraient être nécessaires. Aussi, demandez donc quelles activités sont prévues en cas de mauvais temps.

Généraliste ou spécialisé ?

Les camps généralistes habituent les enfants à adopter un comportement sociable. À l'inverse, les camps thématiques concentrent leur énergie sur une discipline, comme la musique ou un sport. Cela peut être une découverte pour l'enfant, mais cela peut aussi être une façon d'approfondir un domaine qu'il connaît déjà et pour lequel il se passionne. Ces camps sont les plus recherchés... et les plus chers, car ils font appel à des éducateurs spécialisés et à du matériel coûteux. Attention aux camps qui se présentent comme spécialisés, mais qui ne consacrent vraiment que quelques heures par semaine à l'activité visée.

Les garanties des camps certifiés

Rien ne vous oblige à choisir un camp certifié par l'Association des camps certifiés du Québec (ACQ). Cependant, leurs critères de certification vous donneront une idée des éléments à vérifier au cours de votre recherche :

*Les moniteurs, âgés de 17 ans au moins, ont suivi une formation de 50 heures et plus pour travailler dans un camp de jour, et de 60 heures et plus dans un camp de vacances avec nuitées.

*Le nombre d'enfants par moniteur ne dépasse pas l'âge des enfants dans les camps de vacances. Par exemple : un moniteur pour cinq enfants de cinq ans, un moniteur pour six enfants de six ans, etc. Dans les camps de jour, les règles sont plus souples, mais un moniteur n'encadre pas plus de 14 enfants âgés de 9 à 11 ans.

Sur son site Web, l'ACQ recense les camps spécialisés dans l'accueil d'enfants ayant des besoins particuliers.

Question de moyens

Pas besoin de dépenser une fortune pour que votre enfant passe une semaine agréable. Les tarifs commencent à 25 dollars par jour (hors taxes) pour un camp de jour généraliste, et à 40 dollars par jour pour un camp spécialisé. Vous débourserez au maximum 150 dollars par jour pour un camp spécialisé avec hébergement.

Assurez-vous qu'un service de garde est proposé si la journée de camp finit plus tôt que votre journée de travail.

Des crédits à prendre !

Pour alléger la facture, les gouvernements fédéraux et provinciaux offrent des crédits d'impôt aux parents qui inscrivent leur enfant dans un camp. Comme le montre le tableau ci-contre élaboré avec l'aide de Luc Lacombe, associé en fiscalité chez Raymond Chabot Grant Thornton, les familles disposant d'un revenu annuel inférieur à 35 000 dollars peuvent recevoir jusqu'à 47 % de crédits d'impôt sur leur facture de camp d'été. Pour les familles gagnant plus de 140 000 dollars par an, les crédits peuvent s'élever à 30 % de la note.

À la une

Célébrer l’échec est stupide!

Il y a 18 minutes | Dominic Gagnon

Il ne faut pas célébrer l’échec rapide d’une start-up, mais plutôt un échec qui fournit un apprentissage.

Le Groupe Banque TD affiche un bénéfice de 2,56G$ au 2T

Il y a 2 minutes | La Presse Canadienne

Le Groupe Banque TD a annoncé que son bénéfice du 2T a chuté par rapport à l’année dernière.

À surveiller: Innergex, Nvidia et Bombardier

Il y a 38 minutes | lesaffaires.com

Que faire avec les titres d'Innergex, Nvidia et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.