Inflation: le panier d'épicerie augmente de 3,7%

Publié le 22/01/2016 à 10:55

Inflation: le panier d'épicerie augmente de 3,7%

Publié le 22/01/2016 à 10:55

Par La Presse Canadienne

Photo: Bloomberg

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,6 % au cours de la période de 12 mois se terminant en décembre, après avoir enregistré une hausse de 1,4 % en novembre, a annoncé vendredi Statistique Canada.


Si l'on exclut l'essence, l'IPC a augmenté de 1,9 % d'une année à l'autre en décembre, ce qui correspond à la hausse enregistrée en novembre, a ajouté l'agence fédérale.


Les prix des huit composantes principales ont augmenté d'une année à l'autre en décembre, les indices des prix des aliments et du logement ayant contribué le plus à l'augmentation de l'IPC.


L'indice des prix des transports, qui comprend l'essence, a enregistré sa première augmentation d'une année à l'autre depuis octobre 2014.


En décembre, les consommateurs ont déboursé 3,7 % de plus pour les aliments comparativement au même mois un an plus tôt.


Les prix à la consommation ont augmenté dans toutes les provinces au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en décembre, la Colombie-Britannique affichant la plus forte hausse.


Dans les provinces des Prairies, les prix à la consommation ont augmenté dans une moindre mesure d'une année à l'autre en décembre qu'en novembre.


 


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

19/03/2019 | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.