Fournisseurs Internet: moins cher chez les petits?

Publié le 14/02/2015 à 09:30

Fournisseurs Internet: moins cher chez les petits?

Publié le 14/02/2015 à 09:30

On a tendance à frapper toujours aux mêmes portes des gros joueurs pour son service Internet, mais en regardant du côté des plus petits fournisseurs, on peut trouver des forfaits très avantageux.


« Moi, les oligarchies, ça me lève le cœur », lance tout de go Maxime Sainte-Marie, utilisateur de ColbaNet depuis quelques années.


Qu’ils les choisissent par conviction ou tout simplement pour économiser, de plus en plus d’utilisateurs d’Internet utilisent les services de la trentaine de petits distributeurs qui s'activent sur le marché québécois.


Vraiment moins chers, les petits fournisseurs ? Certainement. Par contre, il faut tout d’abord cerner ses besoins avant d’abandonner les Vidéotron et Bell de ce monde.


Économiser 180 $ par année


C’est ce qu’a fait Frédéric Boivin avant de choisir ElectronicBox. Cette compagnie de Longueuil lui offrait un service bien moins cher que chez Vidéotron, un bon 15 $ d’économie par mois, avec une meilleure capacité de téléchargement, calcule-t-il.


Concepteur électronique, Frédéric Boivin est bien informé et agit comme un consommateur d’Internet averti. « Je l’utilise au maximum de sa capacité », souligne-t-il. Il écoute des émissions sur YouTube, regarde la télé, utilise Netflix… Il connaît son utilisation au mégabit près. Il se considère comme un grand utilisateur d’Internet, sans pour autant payer un forfait illimité.


Cerner ses besoins


Pour Frédéric Boivin, ElectronicBox ne présente aucun désavantage, sinon un service à la clientèle un peu plus lent et un système de facturation qui n’est pas aussi sophistiqué que celui de Vidéotron, par exemple, qui offre une application pour téléphone intelligent.


« Évidemment, s’ils coupent dans les prix, ils ne peuvent pas offrir autant de services que les grandes compagnies », raisonne-t-il.


C’est d’ailleurs un détail à garder en tête lorsqu’on choisit une petite compagnie. A-t-on besoin d’un service à la clientèle hors pair ou est-on capable de bien gérer l’attente ? Chez ElectronicBox, par exemple, certaines personnes confient avoir attendu près d’un mois avant que leur système soit installé…


Il faut aussi ne pas avoir peur d’effectuer sa propre étude de marché, mentionne Benoît Coulon, utilisateur de RadioActif depuis quatre ans, car le peu de visibilité de ces petits distributeurs fait en sorte qu'on doit défricher un peu le terrain nous-même.


Après le budget et le service à la clientèle, vient aussi la question de sa consommation d’Internet. Pour Benjamin Jébrak, entrepreneur à son compte qui fait affaire avec le fournisseur internet B2B2C, tout le monde pense à vérifier son utilisation de Netflix, YouTube ou autre. Mais bien des gens oublient leur consommation de radio en ligne, par exemple. (Une vidéo basse qualité sur YouTube consomme environ 1,1 Go par heure. Une radio en ligne, 0,06 Go/heure).


Les incontournables


Les frais d’installation, les frais de rupture de contrat ou d’ouverture de dossier, le coût du matériel (modem, routeur…), voilà les coûts qui s’ajoutent dans la danse quand on change de fournisseur Internet.


Il y a aussi le contrat. Benjamin Jébrak, lui, n’en veut pas. « Chaque année, les vidéos en ligne deviennent plus lourds. Il y a quatre ans, avec 60 Go par mois, je me débrouillais. Aujourd’hui, il m’en faut le quadruple ! » C’est d’ailleurs ce qu’offrent certaines petites compagnies. Pas de contrat, plus de flexibilité dans les forfaits, de quoi satisfaire une clientèle à la carte.


 

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Un secret qui peut valoir des centaines de milliers de dollars

12/04/2019 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Ces fonds de placement méconnus peuvent être très avantageux sur le plan fiscal.

L'optimisme vous endette-t-il?

Mis à jour le 10/04/2019 | Daniel Germain

Plus nos perspectives financières nous semblent favorables, plus notre situation risque de se détériorer.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.