Faire faillite sans tout abandonner, même l'espoir

Publié le 13/03/2013 à 19:12, mis à jour le 11/10/2013 à 08:14

Faire faillite sans tout abandonner, même l'espoir

Publié le 13/03/2013 à 19:12, mis à jour le 11/10/2013 à 08:14

Par René Vézina

Déclarer faillite, c’est reconnaître un échec, mais aussi chercher à tirer un trait sur son passé en espérant pouvoir repartir à zéro. C’est aussi la solution de dernier recours, qui comporte des conséquences sérieuses pour son dossier de crédit, entaché pour au moins 6 ans.

Et ce stigmate double en cas d’une deuxième faillite, alors que les traces demeurent pendant 14 ans ! On comprend alors le désespoir qui envahit Nathalya, dont on présente l’histoire dans l’épisode courant de Déficit Zéro, et qui va tout faire pour trouver une autre option en mesure de l’aider à régler ses dettes récurrentes sans qu’elle ne s’enfonce davantage.

Au Québec, on a compté 29 620 faillites en 2010, près de 30 % de toutes celles qui ont été déclarées au Canada, donc plus du ratio de la population québécoise.

Et on ne se résout pas toujours à faillir du fait d’immenses dettes : Nathalya, probablement mal conseillée à cette époque, ne devait que 11 000 dollars lorsqu’elle déposé sa première faillite, l’essentiel étant dû à des prêts étudiants. Aurait-elle pu faire autrement ? Peut-être, mais encore faut-il savoir ce qu’il en retourne.

Voici quelques pistes additionnelles.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Réflexion sur ce qu'il ne faut pas faire en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Obtenir un bon rendement repose d'abord sur l'évitement de ce qui peut saccager votre portefeuille!

Le nombre de faillite est en hausse dit la Banque du Canada

Les faillites ont légèrement grimpé après être demeurées à des niveaux très bas pendant près de 10 ans.

À la une

Quand la Chine avalera Hong Kong (2)

15/06/2019 | François Normand

ANALYSE - La liberté s'érode tranquillement, et cela représente un risque pour les entreprises et les investisseurs.

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

14/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la semaine?