Chirurgie laser: Magasiner la perte de ses lunettes


Édition de Avril 2015

Chirurgie laser: Magasiner la perte de ses lunettes


Édition de Avril 2015

Par Didier Bert

Pour quelques milliers de dollars, vous pourriez vous débarrasser définitivement de vos lunettes. Sans douleur. Mais...

La chirurgie laser a connu des développements importants ces dernières années. Aujourd'hui, si vous êtes myope, hypermétrope ou astigmate, vous pouvez compter sur cette technique pour vous passer de vos lunettes ou de vos lentilles de contact. Depuis deux ans, même les presbytes peuvent bénéficier de la chirurgie laser pour retrouver une meilleure vision.

Vision parfaite ?

La chirurgie laser ne fera pas de vous un X-Men ! L'opération peut vous donner la vision que vous auriez avec les meilleures lunettes au monde. Mais vous ne verrez pas le Château Frontenac depuis le Mont-Royal !

Un laser dans l'oeil ?

Cette technique consiste à utiliser les qualités du laser, qui permet de pénétrer l'oeil sans le blesser pour effectuer des incisions sur la cornée, cette couche transparente située à la surface de l'oeil. Ce remodelage corrige la manière dont la cornée transmet les rayons de la lumière sur la rétine, au fond de l'oeil. La chirurgie laser est pratiquée depuis 20 ans au Québec par les ophtalmologistes, qui sont les seuls professionnels habilités à réaliser cette intervention.

Si votre trouble de la vision est très important, le chirurgien pourrait refuser de vous opérer faute de pouvoir enlever suffisamment de tissu cornéen pour améliorer votre vision. Quelques jours avant la date prévue de l'opération, vous subirez des examens pour cartographier votre oeil et pour vérifier l'absence de contre-indications.

Les ophtalmologistes refusent aussi de traiter les personnes dont l'oeil n'est pas compatible avec la chirurgie laser. C'est le cas si la cornée est trop mince (un cas sur 2 000), si la cornée est déformée, si la pupille est trop grande, ou dans le cas de toute maladie de l'oeil.

Pour qui ?

Le patient doit présenter une vision stable depuis plus d'un an. Cela exclut les moins de 20 ans et les femmes enceintes, dont la vision peut être changeante.

Par contre, les femmes qui allaitent peuvent subir une chirurgie laser.

Après 70 ans, la chirurgie laser perd de son intérêt en raison des fortes probabilités de cataracte (85 % des personnes de 85 ans ont souffert d'une cataracte). En effet, en rendant le cristallin opaque, la cataracte remet le compteur à zéro : le patient doit subir une opération spécifique qui modifie totalement sa vision.

Pour quels résultats ?

Plus de 98 % des patients n'auront plus besoin de lunettes, selon le docteur Guy Julien, optométriste à Montréal et vice-président de l'Association des optométristes du Québec (AOQ). Le docteur Julien a travaillé dans le passé dans un centre de chirurgie laser.

Le taux de réussite complète est supérieur à 98 %, selon la docteure Johanna Choremis, une ophtalmologiste qui pratique dans plusieurs hôpitaux de Montréal et au centre Lasik MD de Brossard, et porte-parole de la chirurgie réfractive de l'Association des médecins ophtalmologistes du Québec (AMOQ).

Même pas douloureux !

La chirurgie laser a évolué : l'intervention ne provoque plus de douleur. Avant l'opération qui dure quelques minutes, le patient reçoit quelques gouttes anesthésiantes dans l'oeil. Au total, le patient reste une heure et demie au centre de chirurgie. Il retrouvera une vision normale 24 heures plus tard. Cela explique que de nombreux patients se font opérer le jeudi ou le vendredi : le lundi suivant, ils pourront être de retour au travail.

Quels sont les risques ?

«Il n'existe pas de garantie à 100 % en médecine», prévient le docteur Guy Julien.

Le risque principal est d'avoir à effectuer une retouche parce que la correction est insuffisante. La retouche peut être faite quelques mois après la première intervention, une fois l'oeil stabilisé. Cette deuxième opération peut vous être facturée : renseignez-vous quand vous magasinerez votre centre de chirurgie laser !

Vous courez une chance sur 10 000 que votre cornée se déforme à la suite de la chirurgie laser. Cette complication, connue sous le nom d'ectasie, peut entraîner des complications sérieuses.

Vous avez une chance sur 50 000 à 100 000 de contracter une infection au cours de la chirurgie laser. Vous pourriez aussi être gêné par des halos de lumière qui se forment dans la pénombre.

Quels sont les effets secondaires ?

Après l'opération, les patients ressentent généralement une sécheresse des yeux, car l'incision coupe certains nerfs. L'oeil devient alors temporairement moins sensible. Le patient aura donc moins tendance à cligner des yeux. Or, c'est ce clignement qui assure l'hydratation de l'oeil. Il faudra donc attendre quelques semaines pour que les nerfs repoussent et que cette sécheresse disparaisse. On prescrira au patient des gouttes pour traverser cette période plus confortablement.

Moins de 1 000 dollars, vraiment ?

Comptez de 1 000 à 4 000 dollars pour l'opération des deux yeux. Et même 980 dollars, soit 490 dollars par oeil, selon les publicités des centres Lasik MD... qui y va d'une offre supplémentaire : «Voyez maintenant, payez en 2016», pour laquelle le patient doit obtenir une approbation de crédit auprès d'un partenaire financier du centre.

«On ne s'en tire jamais à moins de 3 000 à 4 000 dollars pour les deux yeux», affirme le docteur Guy Julien. «Ces 490 dollars, c'est pour attirer le patient dans le centre de chirurgie... C'est comme si on achetait une automobile qui n'aurait en option que le volant et les quatre roues... Souvent, on veut aussi la climatisation, le chauffage...»

Généralement, le prix augmente avec la complexité de la technique utilisée. Si vous voulez que le laser respecte davantage la forme de votre cornée en enlevant moins de tissu cornéen, ce sera plus cher... Si vous voulez minimiser les possibilités d'effets secondaires, ce sera aussi plus cher...

Durable ?

La grande majorité des patients conserveront les effets de la chirurgie laser à long terme. Dans près de 10 à 15 % des cas, le trouble de la vision peut revenir légèrement, affirme le docteur Guy Julien. «La cornée est comme un élastique, illustre-t-il. Avec la chirurgie, on l'étire, et après, elle essaie de reprendre sa position.»

Que vous vous fassiez opérer ou pas, à partir de 45 ans, votre vision à courte distance baissera de façon inéluctable. C'est la presbytie, ce trouble de la vision à courte distance qui oblige à porter des lunettes de lecture.

La presbytie est désormais opérable... Cependant, cette technique récente pourrait légèrement dégrader votre vision à distance, explique la docteure Johanna Choremis. Seules les personnes qui ont des problèmes de vision à longue distance sont prêtes à se faire opérer pour corriger simultanément la presbytie, poursuit-elle.

Changer la couleur de ses yeux

Un chirurgien français a réussi à changer la couleur des yeux d'une patiente, à l'occasion d'une opération de la presbytie pratiquée par laser. Le Dr Francis Ferrari a injecté des pigments verts dans la cornée de sa patiente durant cette chirurgie, certes expérimentale... mais qui avait déjà été testée sur des yeux de porc. Et la dame a vu ses yeux passer du brun au vert.

Informez la SAAQ !

Si vous vous débarrassez de vos lunettes grâce à la chirurgie laser, n'oubliez pas de prévenir la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ). Sinon, votre permis de conduire continuera de mentionner l'obligation de porter des lunettes ou des lentilles cornéennes pour conduire (condition A au dos de votre permis)... et vous pourriez payer une contravention de 150 dollars en cas de contrôle policier.

Vous devez donc passer un examen de la vue (gratuit) dans un point de services de la SAAQ. À moins que vous ne préfériez faire remplir un rapport d'examen de la vue par un spécialiste, mais ce sera à vos frais.

La SAAQ vous délivrera alors un nouveau permis de conduire. Sans frais !

La chirurgie laser s'adresse-t-elle à vous ?

Myope : on peut être opéré jusqu'à - 10 dioptries*.

Hypermétrope : on peut être opéré jusqu'à + 5 dioptries.

Astigmate : on peut être opéré jusqu'à - 4 dioptries.

*La dioptrie est l'unité qui mesure la puissance nécessaire pour corriger le trouble visuel. C'est le chiffre qui figure sur votre ordonnance ophtalmologique.

1,4 million d'interventions réalisées chaque année aux États-Unis.

Source : Lasik MD (Ces chiffres sont ceux du marché, non pas ceux des interventions réalisées par Lasik MD).

100 000 interventions chaque année au Canada, dont 35 % sont réalisées au Québec.

Source : Lasik MD (Ces chiffres sont ceux du marché, non pas ceux des interventions réalisées par Lasik MD).

80 % le taux de satisfaction des patients opérés.

Source : sondage de l'Association des optométristes du Québec réalisé en février 2011 par la firme Baromètre

15 % des moins de 40 ans portent des lunettes pour corriger une hypermétropie.

Source : AOQ

35 % des moins de 40 ans portent des lunettes pour corriger une myopie et/ou un astigmatisme.

À la une

Guerre en Ukraine: vers un scénario à la coréenne?

ANALYSE. Plusieurs scénarios sont possibles en Ukraine, mais le plus plausible est une division durable du pays en deux.

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.