Benoit Martel a misé sur lui pour atteindre le succès


Édition de Novembre 2020

LE FRIC ET MOI. À l'âge de 42 ans, Benoit Martel a misé tout ce qu'il possédait pour fonder la start-up R2i. Six ans plus tard, la société de cet autodidacte affiche une des meilleures croissances du pays. Comment expliquez-vous votre réussite ? Mon objectif ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Quand la pandémie te fait redevenir une start-up

16/02/2021 | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Le plus grand échec dans la croissance de Connect&GO était d’avoir perdu notre culture de start-up.

Québec se dote d’un innovateur en chef

10/12/2020 | Catherine Charron

C'est Luc Sirois qui pilotera le Conseil de l'innovation.

À la une

À surveiller: WSP, 5N Plus et Dye & Durham

Il y a 1 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP, 5N Plus et Dye & Durham?

Vers le vert, au-delà du marketing

BLOGUE INVITÉ. Le développement durable, au-delà de l’image et des volontés du marketing, c’est un défi de taille.

Le prix médian pour un condo à Montréal atteint 436$/pi2 en 2020

Il y a 54 minutes | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Le prix médian au pi2 des copropriétés sur l'île de Montréal a grimpé de 14% en 2020.