38% des Québécois prendront part au Boxing Day

Publié le 17/12/2018 à 13:32

38% des Québécois prendront part au Boxing Day

Publié le 17/12/2018 à 13:32

Par La Presse Canadienne
Un gros plan sur la main d'une personne qui tient des sacs.

[Photo: 123rf]

Les achats des Fêtes ne sont pas encore complétés que déjà, les ventes de l’Après-Noël pointent à l’horizon.

Selon un sondage réalisé par L’Observateur pour le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), la popularité des ventes du « Boxing Day » atteindra cette année un sommet depuis 2015. Près de deux Québécois sur cinq, soit 38 %, affirment qu’ils y prendront part.

Après une légère diminution en 2017, avec une participation de 27 %, un regain se fait donc sentir avec une hausse de 11 % par rapport à l’année dernière.

Si les Québécois prévoient y participer davantage, ils dépenseront toutefois moins que l’année dernière. La dépense personnelle moyenne se situera cette année à 279 $ par personne, soit 17 $ de moins qu’en 2017.

La dépense principale à l’occasion des ventes de l’Après-Noël se concentrera sur les vêtements et accessoires mode, alors que deux Québécois sur cinq s’en procureront. Près du tiers prévoient se prémunir d’articles électroniques, un gain de 6 % par rapport à l’année dernière.

À noter que 28 % des Québécois feront leurs emplettes en ligne à l’occasion de ces ventes du « Boxing Day ». Cette tendance est, somme toute, similaire aux années précédentes, soit 31 % en 2017 et 29 % en 2016.

Au total, 1092 personnes ont rempli le questionnaire de L’Observateur entre le 3 et le 10 décembre 2018. La marge d’erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Gare aux faux «influenceurs»

BLOGUE INVITÉ. Un peu comme pour le dopage dans le cyclisme, certains savaient, mais peu ont agi.

Financement participatif: Hardbacon veut obtenir 1,5M$

Il y a 25 minutes | Denis Lalonde

La start-up Hardbacon lance une campagne de financement participatif pouvant lui rapporter un montant maximal de 1,5M$.

Bourse: cessez d'avoir «peur de votre ombre», dit Brian Belski

Il y a 28 minutes | Stéphane Rolland

Brian Belski, stratège de BMO Marchés des capitaux, pense que la peur est une mauvaise conseillère.